Ahau

 

Histoire

 

Nom français : Les Ahau.

 

Les Ahau (alias les dieux mayas ou « Ajaw » en orthographe maya modernisé) cessent de vieillir à l’âge adulte et ne peuvent pas mourir par des moyens conventionnels. Ils sont résistants aux maladies et aux blessures conventionnelles, guérissent à une vitesse surhumaine et ont une endurance surhumaine. Seule la dispersion d’une partie majeure des molécules corporelles d’un Ahau causera sa mort et même alors la résurrection par d’autres dieux peut être possible. La chair et les os des Ahau sont environ 2,5 fois plus denses que les tissus humains et les dieux et déesses moyens peuvent soulever environ 25 et 20 tonnes, respectivement. De nombreux Ahau possèdent des pouvoirs surhumains additionnels. Par exemple, le dieu de la pluie et des éclairs Chaac peut commander les éléments de la tempête (le vent, la pluie, le tonnerre, les éclairs, etc.). En plus, de nombreux Ahau peuvent altérer leurs formes physiques, comme former les écailles protectrices d’un reptile ou les griffes puissantes d’un jaguar.

 

Selon les mythes, le Père Céleste Hunab Ku émergea du néant primordial et créa le « Cœur du Paradis », l’utilisant pour créer les premiers Ahau, dont son fils, le dieu du soleil Itzamna Kauil. Là où il n’y avait que le ciel et la mer, les Ahau formèrent des montagnes, des lacs, des rivières et des champs. Sur la suggestion de Kukulkán, les dieux créèrent les premiers mortels à partir de farine de maïs. Hunab Ku céda finalement la majorité de ses responsabilités à Itzamna, comme la surveillance de leurs fidèles mortels. La majorité des Ahau vivent sur le Monde Supérieur, un petit objet planétaire fermé sur quatre côtés par des corps d’iguanes géants et existant dans une petite dimension de poche adjacente à la Terre. Un nexus interdimensionnel vers la Terre existe à Tulan-Zuiva, le « Lieu des Sept Grottes », quelque part près de la cité antique Chichen Itza de la péninsule du Yucatán. Xibalba, l’enfer maya, est également lié à la Terre par un nexus près de la ville moderne de Cobán, dans le département d’Alta Verapaz, Guatemala. Les Ahau étaient vénérés par les Antillans (des descendants des Atlantes) sur l’île de Metemhoc et probablement ailleurs vers 10000 av. J.-C. et peut-être plus tôt et par les Mayas dans le sud du Mexique et dans le nord de l’Amérique centrale de 1800 av. J.-C. au XVIe siècle. Les Ahau étaient appelés par différents noms par leurs fidèles humains. Par exemple, le dieu du vent est connu comme Kukulkán (le serpent à plume) dans la langue maya yucatec et comme Gucumatz dans la langue k’iche.

 

Vers l’an 1000, Itzamna rencontra le Conseil des Dieux Suprêmes pour discuter de la menace des Célestes extraterrestres, mais les Célestes pratiquement omnipotents menacèrent de couper les portails reliant leurs royaumes respectifs vers la Terre, forçant les dieux suprêmes à promettre de ne pas interférer avec les plans des Célestes pour juger le mérite de l’humanité. Planifiant de combattre les Célestes dans 1000 ans, Itzamna et les autres dieux suprêmes instillèrent du pouvoir dans l’armure Destructeur forgée par les Asgardiens. Au cours du millénaire suivant, Ixchel rejoignit la Déesse Ancienne Gaïa pour chercher une alternative pacifique rassemblant des humains représentant les plus grands idéaux de l’humanité.

 

A partir de la fin du XIIIe siècle, de nombreux fidèles ahau tombèrent sous le contrôle des Aztèques parlant le nahuatl, qui vénéraient le panthéon teteoh rival. Ca causa des tensions entre les deux panthéons et leurs confrontations fréquentes menèrent souvent à une confusion chez leurs fidèles humains, qui attribuèrent les actes de certains Ahau à leurs équivalents teteoh (et vice-versa). La vénération des Ahau fut largement supplantée par le christianisme à la fin des années 1500, même si des éléments de la population indigène invoquent toujours activement leurs dieux traditionnels aujourd’hui.

 

Dans les années 1930, le criminel Don Rubio Gorro se fit passer pour le fils de Kukulkán et, en 1948, Jim Derry prétendit parler à travers la statue de Kukulkán à la tribu apaco afin que les hommes de Derry pussent payer leur trésor. Derry fut exposé par Namora. Dans les temps modernes, le chasseur de trésor el Tigre (Juan Meroz) rassembla le Pendentif Sacré de Kukulkán, permettant à Kukulkán de le posséder et de le transformer pour s’accorder à la forme et aux pouvoirs de Kukulkán. Kukulkán plaça des descendants mayas sous son contrôle et chercha à restaurer l’ancienne gloire de l’Empire maya, mais son lien avec el Tigre fut rompu dans une bataille avec les X-Men.

 

Quand la majorité des dieux asgardiens furent tués en attaquant les Célestes, Gaïa apaisa les Célestes en présentant les humains rassemblés (les Jeunes Dieux) et Itzamna donna à Thor des énergies vitales pour ressusciter le panthéon nordique. Peu après, le dieu de la mort Ahpuch, dirigeant de la cité de Mitnaj, devint insatisfait du manque de nouvelles âmes dans son royaume et s’allia avec les dieux de la mort d’autres panthéons pour fusionner leurs enfers respectifs. Cependant, ça libéra Démogorge, qui consomma les dieux de la mort avant d’être convaincu de les libérer et de se retirer par une équipe de dieux menée par Thor. Plus tard, Hunab Ku assista au Conseil des Dieux Suprêmes pour s’occuper du pharaon fou Akhenaton, qui avait été rendu presque omnipotent par le « Cœur de l’Infini », mais Akhenaton les détecta et détruisit Hunab Ku et la majorité des autres. Obtenant le Cœur de l’Infini, Thanos voyagea dans le temps et empêcha Akhenaton d’obtenir son pouvoir, divergeant la mort de Hunab Ku dans la Réalité-4321.

 

Le scientifique informatique Benjamin Rabin contacta le dieu de la malice Wayeb quand les barrières dimensionnelles séparant Xibalba de la Terre furent affaiblies (le Cycle Uayeb). Wayeb assiégea Manhattan avec un blizzard mystique et offrit à Rabin les pouvoirs d’un Kuhul Ajaw (le « Seigneur Divin ») s’il sacrifiait un homme et une femme en son nom, mais Rabin fut contrecarré par Spider-Man (Peter Parker) et Wayeb fut renvoyé à Xibalba.

 

Membres principaux : Ahpuch (dieu de la mort), Buluc Chabtán (dieu de la guerre), Camazotz (dieu des ténèbres), Chaac (dieu de la pluie et des éclairs), Gucumatz/Kukulkán (dieu du vent), Hunab Ku (dieu du ciel), Itzamna (dieu du soleil), Ixchel (déesse de la lune), Wayeb (dieu de la malice).

Base d’opérations : Le Monde Supérieur (royaume extradimensionnel).

Première apparition : (mentionnés) Namora #1 (août 1948), (vus) X-Men #25 (octobre 1966).

 

Source : Nouveau Manuel Officiel de l’Univers Marvel A-Z Première #14 (juillet 2010).

Dessin : Ben Oliver.