Fantastic Four’s Headquarters

 

Données biographiques                                                                                      

 

Les Quatre Fantastiques opérèrent initialement depuis un réseau d’appartements secrets (Fantastic Four #1, novembre 1961) à Manhattan, mais ils optèrent bientôt, mais ils optèrent bientôt pour un quartier général plus grand et mieux en vue – partiellement pour abriter leur équipement étendu, mais également parce que le fondateur Reed Richards décida très tôt qu’il voulait que les activités de son équipe fussent très visibles, dans le cadre de sa stratégie fructueuse à long terme pour cultiver une image de célébrité et gagner l’acceptation du public. Conformément à cette stratégie, les Quatre Fantastiques déménagèrent dans le gratte-ciel Baxter Building (Fantastic Four #3, mars 1962), qui s’avéra être la plus fameuse et la plus durable des diverses bases de l’équipe.

 

La construction du Baxter Building original commença au coin de Madison et de la 42e Rue en 1948 et fut achevé en 1949. Initialement connu sous le nom de Leland Baxter Building, il était la propriété jointe des riches frères Leland et Noah Baxter. Ce dernier deviendrait un ami et un mentor scientifique du jeune Reed Richards des décennies plus tard. Inventeur et architecte, Noah fut l’un des concepteurs principaux de l’immeuble pendant que Leland devint le visage public du projet, qui était initialement prévu comme nouveau centre de sa Compagnie de Papier Baxter. Plus spécifiquement, la majorité de l’immeuble de 35 étages était originellement conçu pour loger les machines de recyclage du papier pour servir la zone de Manhattan et chaque étage mesurait 7 mètres de haut pour loger l’équipement nécessaire. La structure en acier de l’immeuble présentait la première application au monde du « K-entretoisement » (entretoisement pour une armature ou un mur en forme de K), faisant du Baxter Building l’une des structures les plus fortes de ce genre dans le monde. Cette force structurelle sans précédent fut partiellement prévue pour servir les Conquérants, une équipe de super héros des années 40 qui planifiait d’utiliser un étage de l’immeuble comme nouveau quartier général et avait besoin d’un lieu spécialement résistant en cas d’attaques. Les Conquérants se séparèrent avant qu’ils ne pussent s’installer dans l’immeuble, même s’ils organisèrent une fête d’anniversaire pour le membre de l’équipe Captain America (Jeff Mace) dans le gratte-ciel inachevé pendant sa construction en 1948.

 

Ironiquement, l’immeuble souffrirait d’une attaque d’un super criminel complètement sans rapport de nombreuses années plus tard : il y a un peu plus d’une décennie, une bataille entre l’équipe de super héros Première Ligne et leur ennemi vampirique de longue date Nocturne démolit les huit derniers étages de l’immeuble. A cette époque, les frères Baxter avaient depuis longtemps vendu l’immeuble, qui était passé à travers les mains de diverses sociétés et fut finalement acheté par l’entrepreneur opportuniste Walter Collins. Après le désastre de la Première Ligne, Reed Richards acheta les étages supérieurs du gratte-ciel comme foyer pour sa nouvelle équipe des Quatre Fantastiques et supervisant les réparations nécessaires afin de pouvoir adapter les rénovations aux besoins uniques de son groupe. Quand les Quatre Fantastiques firent faillite pendant une période de revers financiers, Collins racheta les étages supérieurs de l’immeuble, qu’il loua aux Quatre Fantastiques après que la situation financière de l’équipe s’améliora.

 

Collins accepta avec enthousiasme les Quatre Fantastiques comme locataires, partiellement pour les rénovations qu’ils exécutèrent et partiellement parce qu’il espérait que la publicité générée par les Quatre Fantastiques l’aideraient à attirer des locataires et augmenter les loyers dans les étages inférieurs de son immeuble. Collins commença petit à petit à regretter cet arrangement, cependant, puisque les attaques de super vilains sur le quartier général des Quatre Fantastiques augmentèrent les dépenses comme les assurances et l’incitèrent à offrir à la majorité de ses locataires des baux à loyer modéré sur 99 ans avec une option de résiliation pour les locataires, juste pour encourager les gens à prendre le risque de vivre sous les Quatre Fantastiques. Même l’absence des Quatre Fantastiques ne résolvait pas les problèmes, comme il le découvrit pendant une période où les Quatre Fantastiques se séparèrent brièvement et quittèrent leur quartier général. Malgré le départ des Quatre Fantastiques, les locataires potentiels étaient toujours réticents à louer toute partie du Baxter Building en raison de sa réputation et de la possibilité continue de nouvelles attaques. Quand les Quatre Fantastiques se regroupèrent, Collins les accueillit à contrecœur comme locataires des étages supérieurs, ayant besoin des revenus. Les relations entre les Quatre Fantastiques et Collins, de plus en plus hostile, restèrent tendues au cours des années, mais la querelle prit finalement fin après que la menace cosmique Terrax détruisit complètement les deux derniers étages de l’immeuble. Quand Collins menaça à nouveau d’expulser les Quatre Fantastiques, Richards exerça une option qu’il avait écrite dans leur contrat post-faillite avec Collins, donnant aux Quatre Fantastiques l’option d’acheter la propriété complète s’ils avaient les fonds. Collins accepta le prix extrêmement généreux offert par Richards, qui acheta l’immeuble entier. Les Quatre Fantastiques continuèrent de confiner leurs opérations dans les cinq derniers étages, cependant, tout en servant de propriétaire pour les divers locataires des étages inférieurs. Les deux étages détruits par Terrax furent rapidement reconstruits avec l’aide de Stark International.

 

Localisé à quelques pâtés des Nations Unies, le Baxter Building deviendrait un monument de New York, l’un des plus célèbres immeubles de Manhattan. Sa localisation au centre-ville impliqua une variété de complications concernant la sécurité du public et les régulations de propriété. Richards demanda et reçut l’approbation de nombreuses variations de l’utilisation de la propriété, notamment permettre la reconstruction exotique des étages supérieures et le parcage et lancement de divers véhicules volants utilisés par les Quatre Fantastiques.

 

L’histoire longue et colorée du Baxter Building se termina abruptement quand Kristoff Vernard, un garçon latvérien qui se fit laver le cerveau pour devenir une nouvelle incarnation du vieil ennemi des Quatre Fantastiques Docteur Victor von Fatalis, lança l’immeuble entier dans l’espace et le fit exploser. Il n’y eut pas de morts, l’immeuble étant presque vide à cette époque, mais les Quatre Fantastiques furent rendus temporairement sans domicile fixe. Ils s’installèrent dans le Manoir des Vengeurs, quartier général de l’équipe de super héros Vengeurs, les Quatre Fantastiques commencèrent à reconstruire et ils érigèrent bientôt un nouveau gratte-ciel, le Plaza des Quatre Libertés (Fantastic Four #296, novembre 1986) sur l’ancien site du Baxter Building. Le quartier général dura pendant des années, jusqu’à ce que les Quatre Fantastiques disparussent pendant une bataille avec l’entité psionique malveillante Onslaught et fussent présumés morts pendant des mois. Pendant cette période, Franklin Richards, le fils des fondateurs des Quatre Fantastiques Reed Richards et Sue Richards, donna le Plaza à une nouvelle équipe de super héros, les Thunderbolts. Cependant, les Thunderbolts furent finalement exposés comme des super criminels déguisés et ils détruisirent les étages supérieurs du Plaza avec une explosion pour couvrir leur fuite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Quatre Fantastiques étaient revenus de leur décès apparent à ce moment-là, mais comme le Plaza des Quatre Libertés était d’abord occupé, puis détruit, ils s’installèrent à la place dans le Complexe Antarctique (Fantastic Four v.3 #1, janvier 1998) de Reed, une installation isolée qu’il avait conservée au cours des ans comme lieu pour mener des expériences dangereuses ou spécialement délicates.

 

 

 

 

Après un bref séjour au Complexe, les Quatre Fantastiques s’installèrent au Quai Quatre (Fantastic Four v.3 #2, février  1998), leurs entrepôts de stockage au bord de la mer sur les docks, utilisant un appareil de déformation de l’espace pour aider à étendre et à rénover l’installation pour satisfaire leurs besoins. Quand la réputation et les finances des Quatre Fantastiques déclinèrent à nouveau, en raison entre autres d’une période pendant laquelle Reed Richards fut forcé de se faire passer pour Fatalis, la société Gideon Trust acheta le Quai Quatre et son contenu, juste avant que l’installation ne fût détruite par l’un des ennemis des Quatre Fantastiques, l’alchimiste Esteban Diablo, et ses élémentaires.

 

 

 

 

Les Quatre Fantastiques restèrent brièvement comme invités au quartier général de la société Contrôle des Dégâts, mais ils s’installèrent bientôt dans un nouveau Baxter Building (Fantastic Four v.3 #38, février 2001), un double technologiquement amélioré de l’original. Créé par Noah Baxter, Reed Richards et le personnel de Baxter à la Station Spatiale Alexandria, la nouvelle structure fut placée sur le site du Baxter Building originel, qui était vide depuis que des extraterrestres Krees hostiles eurent volé les restes du Plaza des Quatre Libertés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand les Quatre Fantastiques prirent le contrôle du royaume de Fatalis, la Latvérie, pour le libérer du règne tyrannique de Fatalis, le groupe opéra brièvement depuis le palais de Fatalis, une mission bien intentionnée mais finalement désastreuse qui endommagea gravement la réputation et les finances de l’équipe au moment où ils retournèrent en Amérique. Plus tard, quand les Quatre Fantastiques expérimentèrent des problèmes d’argent encore plus graves en raison des détournements d’un gérant financier, les fondateurs des Quatre Fantastiques Reed et Sue Richards, Johnny Storm et Ben Grimm, avec les enfants de Reed et Sue, Franklin et Valeria, furent forcés de s’installer dans un modeste appartement familial à l’Hôtel Cheshire (Marvel Knight: Four #2, avril 2004), qui louait des chambres au mois, à la semaine ou à la nuit, avec un téléphone et une salle de bains par étage. Les Quatre Fantastiques eurent des problèmes à trouver un lieu abordable qui les accepterait comme locataires, mais non seulement le propriétaire du Cheshire accepta l’équipe comme locataires, mais il le fit sans demander un dépôt de garantie, une preuve de solvabilité ou des références, sentant que c’était son devoir d’aider des gens honnêtes dans le besoin. Les Quatre Fantastiques reconstruisirent bientôt leurs finances, cependant, et retournèrent dans le nouveau Baxter Building. Il resterait le quartier général des Quatre Fantastiques jusqu’à la séparation de l’équipe suite à la mort apparente de Johnny Storm et l’immeuble a depuis servi de quartier général pour un nouveau projet dirigé par les membres survivants des Quatre Fantastiques, la Fondation du Futur.

 

Le Baxter Building originel des Quatre Fantastiques comprenait un hangar et un atelier de maintenance pour les divers véhicules volants de l’équipe comme le Fantasticar, l’Avion Pogo, des vaisseaux divers et le missile ICBM de l’équipe, lancé depuis un silo doublé de vibranium qui absorbait les vibrations suffisamment pour rendre ses lancements pratiquement insonores, secouant à peine les fenêtres les plus proches. D’autres caractéristiques comprenaient des nettoyeurs environnementaux, des salles de stockages, une salle des cartes, une salle de conférence, des fichiers d’information, une salle de projection, un portail vers la Zone Négative, une station radar, un coffre de stase, un atelier mécanique, une chambre de machines temporelles, une salle de récréation, un gymnase, une infirmerie, une chambre de méditation, une salle de surveillance (pour les signaux TV/satellite), une salle de communications, une salle des trophées, une salle de réception, un réceptionniste robot, une salle à manger, une armurerie, des ordinateurs, une salle d’analyse photo, une salle de surveillance des missiles, une salle de lancement des missiles, une salle d’entraînement, un observatoire rétractile, un terrain de handball, des douches, un sauna, une baignoire, une piscine, des salles de jeu, une cuisine, un garde-manger, un salon, des quartiers de vie et des laboratoires dédiés à l’astronomie, la physique, la chimie, l’électronique, la biologie, la recherche énergétique, la robotique et la cryogénie. Dans les dernières années, les Quatre Fantastiques conservèrent également des zones de réception publique dans les étages inférieurs comme le 30e étage, ainsi que des bureaux pour le personnel de soutien Quatre Fantastiques SA de l’équipe.

 

Une zone tampon entre les cinq étages supérieurs habités par les Quatre Fantastiques et le reste de l’immeuble inclut plus tard des couplages magnétiques ajoutés pour apaiser Collins, permettant aux cinq étages supérieurs d’être lancés dans l’espace par des pales de gravité magnétiques si nécessaire, pour protéger le reste de l’immeuble. La zone tampon contenait également une gamme de grands béliers à huile pour humidifier les oscillations entre les niveaux supérieurs et inférieurs. En plus, la zone tampon servait d’« étage mécanique », fournissant la chaleur, la ventilation, la climatisation et l’équipement de soutien des ascenseurs pour les 30 étages inférieurs. Pendant des années, le seul moyen d’accéder au quartier général des Quatre Fantastiques depuis les étages inférieurs était un ascenseur express spécial qui ne pouvait être ouvert et activé que par un rayon invisible émis par les boucles de ceinture des membres des Quatre Fantastiques et enregistré par un œil électrique. Plus tard, en plus de cet ascenseur, les visiteurs pouvaient être admis par la zone de réception du 30e étage s’ils passaient les examens de filtrage requis. Un dispositif de fusée éclairante sur le toit de l’immeuble, adapté d’un pistolet de fusées de détresse porté parfois par les Quatre Fantastiques, lançait un signal enflammé en forme de 4, utilisé comme alarme d’urgence. Les fenêtres de l’immeuble étaient des composites de 60 centimètres de divers verres et plastiques qui réfléchissaient l’extérieur et les murs extérieurs blindés de l’immeuble était également doublés de miroirs, indiscernables des sections transparentes.

 

Le remplaçant du Baxter Building originel, le Plaza des Quatre Libertés, fut achevé rapidement malgré le meurtre du superviseur de la construction Danny Campbell par le super criminel Basilic (Basil Elks), qui fut à son tour tué par un justicier Scourge se faisant passer pour un ouvrier du bâtiment. D’une taille de 460 mètres pour 100 étages, le Plaza des Quatre Libertés fut conçu pour fournir plus d’espace aux opérations toujours en expansion des Quatre Fantastiques. Dominé par quatre immenses chiffres 4 en extérieur, il avait également une structure plus unique que le Baxter Building, plus petit. Les locataires du Baxter Building originel se virent offrir de l’espace dans les 50 premiers étages du Plaza. Comme compensation partielle pour leurs pertes dans le Baxter Building, ces nouveaux espaces loués étaient des espaces plus grands qu’ils avaient dans le Baxter Building, mais aux mêmes termes et loyers que pour l’immeuble précédent. Les étages 51 à 70 étaient une sorte de zone tampon, n’offrant que des baux à l’année pour les locataires, afin que les Quatre Fantastiques pussent avoir plus de place si nécessaire. Les étages 71-100 servirent de quartier général des Quatre Fantastiques.

 

La structure entière du Plaza était « tissée » dans un fil de carbone et d’aramide, produisant des murs relativement fins qui étaient extraordinairement résistants aux dégâts. Les fenêtres, formées dans un treillis de carbone, avaient une épaisseur de 6 millimètres et n’étaient pas ouvrables. Les étages supérieurs étaient lourdement blindés et indépendants, protégés par des systèmes de sécurité informatisés, des gardes robots et des dispositifs de sécurité avancés. Toutes les portes intérieures pouvaient fonctionner comme des sas informatisés et l’installation contenait de multiples laboratoires ultramodernes. Les caractéristiques du Plaza comprenaient une zone de chirurgie/soins, un portail vers la Zone Négative, une usine automatisée, une réserve de matériel, un complexe informatique principal, un centre d’interprétation d’images et de récolte d’informations, un accélérateur de particules expérimental, la machine temporelle de Fatalis, un centre d’accès vers le Microvers, une salle de débriefing, un robot réceptionniste, une zone d’attente, une galerie, une salle de conférence principale, les bureaux des Quatre Fantastiques, la sécurité de l’immeuble, des ascenseurs, des appartements, un gymnase, des douches/saunas/casiers, la zone d’entraînement renforcée de la Chose, une piscine, une bibliothèque, une cuisine, une salle à déjeuner, des quartiers privés, une salle à manger informelle, une salle à manger formelle, une salle de planification des missions, une salle de conférence alternative, une salle de surveillance mondiale, une salle de communications, un jardin de rocaille, des chambres d’invités, des suites d’invités, une salle des trophées et des laboratoires dédiés à l’électronique, à la biochimie, à l’exobiologie, à l’analyse médicolégale, à la chimie organique, aux matières plastiques, à la physique énergétique et aux armes. Les étages souterrains du Plaza s’étendaient à 45 mètres sous le fondement de Manhattan. Ces étages abritaient le personnel de maintenance de l’immeuble, des hangars à marchandises, les caves des locataires, un embranchement ferroviaire, un système informatique secondaire, des générateurs, des cellules, de l’équipement divers et un conduit d’eau vers l’Hudson.

 

Le Quai Quatre, localisé à l’extrémité sud de Manhattan le long de l’Hudson, accueillait des fournitures en molécules instables qui se remodelaient pour accommoder les utilisateurs, des quartiers personnels, une cuisine et une variété de laboratoires. Sa technologie de déformation de l’espace fournissait un espace de stockage, de travail et de vie presque infini. Une antique cabine téléphonique de Londres obtenu d’un « ami docteur » servait de porte menant de l’espace de stockage limité du Quai vers l’espace presque infini. Le verre caméléon des fenêtres extérieures du Quai Quatre projette des illusions holographiques pour montrer l’installation vide depuis l’extérieur.

 

Le nouveau Baxter Building répliqua largement la structure et l’apparence de l’original, mais avec diverses améliorations technologiques et il comprend les caractéristiques du Baxter Building originel et du Plaza des Quatre Libertés. Noah Baxter téléchargea les bio-signatures des fondateurs des Quatre Fantastiques dans l’immeuble de telle manière que sa technologie avancée n’opérerait que si au moins un des Quatre Fantastiques originaux était présent. L’immeuble abrite plusieurs magasins et autres commerces, notamment le Magasin Fantastique (qui vend des produits dérivés des Quatre Fantastiques) et le restaurant chinois Wok Vert (Marvel Monsters: Fin Fang Four #1, décembre 2005), qui a employé la menace réformée Fin Fang Foom comme chef de cuisine, dans le cadre du Plan de Conditionnelle de l’Ile aux Monstres conçu par Reed Richards dans lequel des menaces géantes anciennement emprisonnées sur l’Ile aux Monstres sont rétrécis à une taille humaine et reçoivent des empois civils sous la supervision des Quatre Fantastiques dans le cadre de leur processus de réformation. Comme les anciens quartiers généraux gratte-ciel de l’équipe, le nouveau Baxter Building a employé un important personnel au cours du temps, notamment les robots polyvalents HERBIE, le gérant de la salle de courrier Willie Lumpkin et le robot réceptionniste Roberta. De nombreux employés des Quatre Fantastiques travaillaient pour Fantastic Four SA, gérant les actifs des Quatre Fantastiques. Ses divisions des Entreprises Fantastiques s’occupaient du travail financier, publicitaire, commercial et légal. Les employés notables comprirent Jian Feeta (PDG), Bethany Palmer (avocate), Jed Schultz (chef financier) et Makio Yakaki (chef financier). En plus, le Baxter Building a accueilli plusieurs autres membres du Plan de Conditionnelle de l’Ile aux Monstres comme employés des Quatre Fantastiques, notamment l’employé postal robotique Elektro, le concierge simiesque Gorgilla et l’employé de parking extraterrestre Googam. Les Quatre Fantastiques conservent leur propre parking privé et toutes les automobiles des Quatre Fantastiques sont équipées d’un système d’autoguidage.

 

Le premier transport de groupe des Quatre Fantastiques était un petit jet privé (Fantastic Four #1, novembre 1961), avec au moins quatre places assises, dont un seul pilote. Il pouvait voler de Manhattan à l’Ile aux Monstres dans le Pacifique en quelques heures, comme il le fit pendant la première bataille des Quatre Fantastiques avec l’Homme-Taupe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’équipe inventa bientôt un nouveau véhicule aérien qui devint le principal moyen de transport de l’équipe, le Fantasticar (Fantastic Four #3, mars 1962), parfois appelé Fantasti-Car. Le modèle originel, souvent appelé par plaisanterie la « baignoire volante », était un véhicule aérien capable de se séparer en quatre unités, chacun avec son propre pilote, et ses contrôles pouvaient également mis en mode automatique pour garder ses mains libres pendant les missions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Reed Richards et Johnny Storm construisit plus tard un Fantasticar II (Fantastic Four #12, mars 1963) plus aérodynamique, présentant des unités individuelles structurellement plus complètes quand le vaisseau se divisait en segments, et chaque segment avait un pare-brise qui pouvait s’étendre en un dôme formant un bouclier pare-balles étanche et transparent sur son pilote. Il avait également un compartiment à marchandises assez grand. Sa vitesse maximale étant un secret, il avait une portée de 4800 kilomètres et un rayon de brouillage intégré lui permettait de dévier des missiles ennemis. Certains modèles de la seconde génération furent également modifiés pour fonctionner sous l’eau, même si les Quatre Fantastiques employaient souvent des véhicules plus spécialisés pour les missions aquatiques. Le Fantasticar a été reconçu et mis à jour plusieurs fois au cours des ans, mais les Quatre Fantastiques ont toujours gardé au moins de la « baignoire volante » originelle en état de marche comme véhicule de secours, toujours utilisé parfois pendant des périodes étendues comme principal véhicule à courte portée de l’équipe. Un Fantasticar premier modèle fut également utilisé par les « Fin Fang Four » - les associés des Quatre Fantastiques Fin Fang Foom, Elektro, Gorgilla et Googam – quand ils défirent la menace extraterrestre Tim Boo Ba.

 

 

 

 

 

Fantasticar III (Fantastic Four #529, septembre 2005).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fantasticar IV (Marvel Knights: 4 #23, décembre 2005).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fantastic Four V (Four #29, juin 2006)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fantastic Four VI (Fantastic Four #584, décembre 2010).

 

 

 

 

 

 

 

 

La fille douée de Reed, Valeria, conçut une caravane Fantasticar déformant l’espace pour les vacances en famille des Quatre Fantastiques, le Fantastiporteur (Fantastic Four #564, avril 2009). 200 fois plus grand à l’intérieur qu’à l’extérieur, il a quatre chambres à coucher, un laboratoire fonctionnel et un omniscope.

 

 

 

 

Le groupe a également parfois volé sur un Fantasticar à Longue Portée (Fantastic Four #293, août 1986), plus grand et plus fermé que le modèle standard, capable de franchir le mur du son pour des vols plus longs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En plus, l’équipe vola autrefois sur un jet modifié (Fantastic Four #47, février 1966) pendant sa première visite à Attilan.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les années ultérieures, Reed conçut un Waverider de Gravité (Fantastic Four #348, janvier 1991), une sorte de moto volante à quatre sièges capable de vols autour du globe si nécessaire, même si sa seule mission rapportée était pour des Quatre Fantastiques remplaçants non officiels consistant en Spider-Man (Peter Parker), Wolverine (Logan/James Howlett), Hulk (Bruce Banner) et Ghost Rider (Dan Ketch).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le principal aéronef à longue portée des Quatre Fantastiques est l’Avion Pogo (Fantastic Four #3, mars 1962), parfois appelé l’Avion Orbitaire Pogo, nommé pour son attitude la queue vers le bas pendant les décollages et les atterrissages. L’Avion Pogo est typiquement lancé jusqu’à la limite de l’espace, puis il se stabilise et commence un vol plané électroniquement calculé vers son atterrissage parfaitement ciblé n’importe tout sur Terre. Comme le Fantasticar, l’Avion Pogo a été reconçu plusieurs fois au cours des ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Quatre Fantastiques ont également utilisé un ICBM (Fantastic Four #3, mars 1962) ou Missile Passager Longue Portée pour des voyages rapides à longue portée – par exemple, aller de Manhattan à Hawaï en une demi-heure. Le réacteur du missile s’éteint à mi-parcours et la capsule contenant les passagers tombent en parachute vers sa destination. Les modèles ultérieurs ont eu des ailes d’urgence à inertie afin de planer vers l’atterrissage si nécessaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le quatuor a utilisé également une variété de véhicules volants à courte portée plus petits. L’un des premiers, un hélicoptère modifié surnommé le Fantasti-Coptère (Fantastic Four #3, mars 1962), était rarement utilisé et fut finalement retiré du service.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’équipe utilisa plus tard brièvement un Plani-Cycle (Fantastic Four #31, octobre 1964), modifié avec un réacteur amélioré par Reed.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’équipe le remplaça bientôt par la propre invention de Reed, le très manœuvrable Airjet-Cycle (Fantastic Four #45, décembre 1965) capable de vols silencieux par de puissants coussins d’air absorbant les chocs. Le modèle originel avait4 sièges, mais des modèles plus petits conçus pour 1 ou 2 personnes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une variation plus petite pour un homme, le Jet-Cycle (Fantastic Four #116, novembre 1971), peut être pilotée par un seul pilote et peut avoir de la place pour un passager debout en fonction de la taille du pilote.

 

 

 

 

 

 

Richards développa plus tard des Vélos Célestes (Fantastic Four #524, mai 2005) rappelant les vélos célestes utilisés par les membres des Vengeurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Vaisseau Céleste (Fantastic Four #52, juillet 1966) wakandan de l’équipe, également appelé Aéro-Voiture ou Jet Voiture, était un cadeau de la Panthère Noire (T’challa). Les Quatre Fantastiques l’utilisèrent souvent comme navette pour des excursions occasionnelles. Il vole grâce à des ondes magnétiques et est contrôlé par simples pressions sur des boutons.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’équipe a également développé ou acquis des véhicules plus spécialisés pour des environnements et des missions spécifiques. Ils comprennent des véhicules aquatiques :

 

Le Bathysphère (Fantastic Four #33, décembre 1964)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Sous-marin (Fantastic Four #27, juin 1964)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’U-Voiture (Fantastic Four Annual #1, 1963) amphibie, capable de voyager sur et sous les vagues.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des machines temporelles :

 

La Machine Temporelle de Fatalis (Fantastic Four #5, juillet 1962)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Traîneau Temporel (Fantastic Four #337, février 1990), véhicule qu’ils développèrent en se basant sur la technologie de Fatalis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Vaisseau Réduit (Fantastic Four #75, juin 1968) est un véhicule planant qui se rétrécit ainsi que ses passagers à une taille minuscule, habituellement comme moyen pour entrer dans le Microvers, un vaisseau qui convertit l’énergie de son propre processus de rétrécissement en propulsion et qui est équipé d’armes assommantes.

 

 

 

 

Le Module d’Exploration de la Zone Négative (Fantastic Four #251, février 1983) est une petite capsule pour quatre personnes conçue pour une exploration étendue de la Zone Négative.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Transport Interdimensionnel (Fantastic Four v.3 #60, octobre 2002) est capable de transporter les Quatre Fantastiques et des passagers multiples à travers les barrières dimensionnels.

 

 

 

 

 

 

 

La Navette de Trous de Ver (Fantastic Four #414, juillet 1996) passe par un tube dimensionnel transcendantal qui l’expédie dans la Zone Négative, où il voyage à travers l’hyper-espace et à travers les trous de verre qui peuvent théoriquement atteindre tout point de l’espace.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les fondateurs des Quatre Fantastiques obtinrent leurs super pouvoirs pendant un vol spatial expérimental et ils ont continué à explorer l’espace au cours des ans. Reed modifia leur fusée (Fantastic Four #13, avril 1963) de ce premier vol spatial en un véhicule capable de voyages de la Terre à la Lune. Elle décolle comme une fusée, mais il peut également voler et atterrir comme un avion.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour de plus longs voyages spatiaux, Reed construisit plus tard un prototype de vaisseau spatial (Fantastic Four #37, avril 1965) propulsé par une fusée Saturne empruntée et équipé d’un nouveau mécanisme de poussée adapté de l’appareil de rayon de puissance de Reed, qui tirait sa puissance d’une source inconnue au-delà du système solaire et le convertissait en énergie brut, formant un raccourci spatiotemporel à travers l’hyper-espace pour des voyages spatiaux raccourcis. Ce prototype fut utilisé pendant la mission des Quatre Fantastiques dans l’espace skrull pour venger Franklin Storm.

 

 

 

 

 

 

 

 

Des années plus tard, Reed construisit un nouveau Croiseur Spatial (Fantastic Four #358, (novembre 1991) pour une autre mission dans le territoire skrull, un vaisseau capable de vitesse de distorsion et équipé d’écrans furtifs, mais le Penseur Fou le sabota.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Quatre Fantastiques ont également utilisés des vaisseaux extraterrestres acquis pendant leurs aventures :

 

La Soucoupe de la Planète X (Fantastic Four #7, octobre 1962)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Vaisseau Skrull (Fantastic Four #2, janvier 1962).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les années récentes, les Quatre Fantastiques volèrent le Faucon Furtif (Fantastic Four #383, décembre 1993) des Skrulls. Vaisseau furtif skrull expérimental sophistiqué capable de fonctionner sous l’eau, dans l’air et dans l’espace, il était protégé par une aura de force externe et équipé de lanceurs de missiles, d’un rayon tracteur et d’un laboratoire très sophistiqué. Il servit comme moyen de transport principal des Quatre Fantastiques pendant une période étendue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus récemment, les Quatre Fantastiques ont mené leurs voyages spatiaux en utilisant le Vaisseau Pli (Fantastic Four #544, mai 2007), un vaisseau « plieur d’espace » inventé par Reed. Il peut atteindre l’orbite grâce à ses propulseurs en quatre minutes, après quoi son moteur spatial peut téléporter le vaisseau vers toute destination dans l’espace connu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dessins : Jack Kirby, Carlos Pacheco, Alan Davis, Mike Wieringo, Steve McNiven, Roger Langridge, George Perez, John Byrne, Salvador Larroca, John Romita, Walt Simonson, Art Adams, Paul Ryan, Mike McKone, Clay Mann, Paul Pelletier, Bryan Hitch, Mizuki Sakakibara, Steve Epting.

Source : FF : 50 Années Fantastiques #1 (novembre 2011).