Doctor Doom

 

Données biographiques                                                                                      

 

Nom français : Le Docteur Fatalis.

Vrai nom : Victor von Doom (Victor von Fatalis en VF).

Autres pseudonymes actuels : Le Maître (parmi ses sujets latvériens).

Anciens pseudonymes : L’Homme Invincible, Vincent Vaughn, Hans. Il a également habité les corps de Daredevil, de Norman McArthur et des Quatre Fantastiques.

Occupation : Monarque, aspirant conquérant, anciennement étudiant, scientifique, chef d’un ordre de moines tibétains.

Statut légal : Dirigeant de Latvérie, ambassadeur latvérien aux Etats-Unis bénéficiant de l’entière immunité diplomatique.

Identité : Connue du public.

Lieu de naissance : Un camp gitan à l’extérieur de Haasenstadt (aujourd’hui Doomstadt), Latvérie.

Etat civil : Célibataire.

Parents connus : Werner von Fatalis (père, décédé), Cynthia von Fatalis (mère, décédée), Kang, ses équivalents et enfants (descendants présumés), Victor von Fatalis II (clone, décédé), Dr Bob Fatalis (cousin supposé).

Confidents connus : Aucun, anciennement Valeria.

Alliés connus : Boris, anciennement Namor le Prince des Mers, les Ovoïdes, le Trio Terrible, Gert Hauptmann (décédé), Gustav Hauptmann (décédé), Darkoth le Démon de la Mort (décédé), Lucius Dilby, le Maître des Maléfices, Terrax, Kristoff Vernard, Klaw, le Docteur Strange, le Super-Adaptoïde, les promoteurs des Actes de Vengeance.

Ennemis principaux : Reed Richards, les Quatre Fantastiques, Namor le Prince des Mers, Spider-Man, Daredevil, les Vengeurs, le Surfeur d’Argent, le SHIELD, Diablo, Méphisto, Hulk, Modok, l’AIM, Darkoth (décédé), Attuma, le Suaire, le prince Zorba (décédé), le docteur Strange, Arcade, les X-Men, le Maître des Maléfices, Terrax, le Beyonder, Galactus, la Cape et l’Epée, Kristoff Vernard, Excalibur.

Affiliation : Ancien allié de Namor le Prince des Mers, ancien employeur du Trio Terrible, ancien membre de la Légion Maudite, des promoteurs des Actes de Vengeance et des Chevaliers de la Table Atomique.

Base d’opérations : Château Fatalis, Doomstadt, Latvérie.

Education : Etudes universitaires en sciences (exclu), autodidacte dans la majorité des sciences et dans les connaissances des arts mystiques.

Première apparition : Fantastic Four #5 (juillet 1962).

Origine : Fantastic Four Annual #2 (1964), Marvel Super-Heroes v.2 #20 (mai 1969), Fantastic Four #278 (mai 1985).

 

Histoire : Victor von Fatalis naquit de Werner von Fatalis, un guérisseur gitan, et Cynthia von Fatalis en Latvérie, un petit pays européen qui s’émancipa de la Hongrie et qui était dirigé par le roi Vladimir Vassily Gonereo Tristian Mangegi Fortunov, baron de Sabbat, baron de Haasen, baron de Krozi. Victor connaissait à peine sa mère, une sorcière qui avait invoqué le démon Méphisto pour obtenir du pouvoir, qui échappa à son contrôle avant qu’elle ne fût finalement tuée par un soldat. Avant de mourir, elle demanda à Werner de protéger le jeune Victor de Méphisto. Le père de Victor fut forcé de traiter la femme du roi Vladimir. Quand Werner ne put pas guérir son cancer en phase terminal, Vladimir le rendit responsable de la mort de sa femme et Werner fuit avec son fils. Werner mourut de froid en protégeant son fils. Avant de mourir, Werner confia Victor à son meilleur ami Boris et essaya de prévenir son fils de la vie effroyable qu’il prévit pour lui, mais il mourut avant d’avoir pu faire comprendre Victor. Angoissé par la mort de son père, le jeune Fatalis jura de faire payer le monde entier pour la perte de ses parents.

 

Le jeune Fatalis découvrit l’héritage de ses parents : une boîte d’herbes et de remèdes et un coffre d’artefacts magiques. Ce fut en découvrant le coffre que Fatalis décida que sa mère devait avoir été en effet une sorcière. Il vit ces artefacts comme un moyen d’obtenir le pouvoir et commença à apprendre leur usage. Il commença un concours annuel contre la puissance de Méphisto, tentant de libérer l’âme de sa mère. Fatalis développa également ses propres capacités scientifiques innées. Pendant des années, il voyagea à travers la campagne, colportant ses « miracles » alchimiques et scientifiques aux naïfs, sachant  qu’ils seraient inutiles aussitôt qu’il serait parti. Dans le même temps, il continua à augmenter ses connaissances. Alors que son obsession d’obtenir le pouvoir et la vengeance grandissait, Fatalis devint de plus en plus distant de son amour d’enfance, une la petite-fille de Boris nommée Valeria, qui en ressentit de la détresse. Un jour, le doyen de sciences de l’Empire State University en Amérique entendit parler de la stupéfiante réputation de Fatalis et lui offrit une bourse d’études.

 

Se rendant en Amérique pour tirer avantage des équipements de laboratoire de l’université, Fatalis rencontra Reed Richards, un autre nouvel étudiant brillant en sciences qui voulait cohabiter avec lui, mais Fatalis rejeta son offre d’amitié. Pendant ses jours d’université, Fatalis poursuivit une rivalité mesquine avec Richards, convaincu de sa propre supériorité intellectuelle. Des semaines plus tard, Fatalis était au milieu d’un test d’un appareil de communication interdimensionnelle qu’il construisit dans son dortoir, quand Richards lui rendit une visite. Examinant les notes de Fatalis, Richards remarqua une erreur dans l’exécution du calcul du tenseur de quatrième ordre. Fatalis le renvoya et procéda au test de la machine qui, il l’espérait, lui permettrait de communiquer avec sa mère morte qu’il croyait être piégée dans quelque royaume infernal. La machine fonctionna mal et explosa, blessant Fatalis. En convalescence, Fatalis fut exclu de l’université et créa la croyance irrationnelle que Richards était responsable de l’échec de la machine. Fatalis découvrit que l’explosion avait laissé une longue et fine cicatrice sur un côté de son visage. Le prétentieux Fatalis crut que cette blessure légère avait en fait totalement ruiné son visage et il quitta bientôt l’Amérique pour la froideur du Tibet où il espérait trouver à la fois un refuge contre la vue des hommes et les secrets cachés de la sorcellerie orientale. Là, il découvrit le Vieux Genghis, l’un des énigmatiques Neuf Immortels. Le sorcier désormais sénile le dirigea vers un ordre de moines. Fatalis vécut avec eux pendant quelques années, apprenant leurs secrets et recevant finalement le titre « maître ». Les moines l’aidèrent à endosser une armure et un masque de métal qu’il porterait désormais dans on nouveau costume de Docteur Fatalis. Dans son désir urgent de procéder avec ses plans de conquête et de vengeance, il revêtit son nouveau masque avant qu’il n’eût une chance de refroidir complètement, endommageant définitivement tout son visage.

 

Quittant les moines, le Docteur Fatalis retourna en Latvérie et renversa bientôt la monarchie existante pour s’installer comme monarque absolu. Il tua le roi Vladimir, emprisonna son fils Rudolfo et se fit remettre la couronne latvérienne par un double robotique de Rudolfo, après quoi il renomma la capitale Haasenstadt du nom de Doomstadt. Fatalis établit une nation de paix et de prospérité dirigée par une dictature sévère. Fatalis conserva un Premier ministre fantoche, laissant le monde extérieur dans l’ignorance de son statut de dirigeant. Séquestré dans son château dominant Doomstadt, il commença à utiliser sa maîtrise des sciences pour créer la technologie afin de poursuivre ses conquêtes. Fatalis intensifia ses prouesses scientifiques, concevant une machine temporelle et des doubles robotiques de lui-même (les Fatalisbots). Dans l’un de ses premiers voyages temporels, il se retrouva pendant la Seconde Guerre mondiale et envisagea de tuer Adolf Hitler pour les crimes que son régime nazi avait infligés aux gitans et autres gens du voyage, mais il décida finalement de le laisser à son propre destin.

 

Armé de son génie et de la puissance de la Latvérie, Victor se fixa trois objectifs : sauver sa mère, prouver sa supériorité sur Reed Richards et conquérir le monde. A cette époque, Reed et ses amis étaient devenus les Quatre Fantastiques, donc Fatalis les retrouva et enleva la Fille Invisible. Il força les autres membres à voyager dans le passé pour récupérer les gemmes du légendaire sorcier Merlin pour lui. Mais Mister Fantastic le piégea, ramenant plutôt un coffre plein de chaînes. Même si les Quatre Fantastiques survécurent aux attaques de Fatalis, Fatalis leur échappa en utilisant un Fatalisbot comme leurre. Le Docteur Fatalis forma ensuite une alliance avec le Prince des Mers, croyant que leur haine mutuelle des Quatre Fantastiques en faisait un partenaire naturel. Fatalis jeta presque le Baxter Building dans le soleil, mais le Prince des Mers se retourna contre lui et Fatalis se retrouva en train de dériver dans l’espace. Il fut sauvé par les extraterrestres Ovoïdes, qui lui apprirent comment échanger de corps avec d’autres. Avec ce nouveau pouvoir, il força les créateurs de Marvel Stan Lee et Jack Kirby à attirer Mister Fantastic dans un piège afin de pouvoir prendre le contrôle de son corps. Cependant, les Quatre Fantastiques virent à travers la façade de Fatalis et il fut forcé de retourner dans son propre corps, puis il fut accidentellement envoyé dans le Microvers.

 

Mais le Microvers s’avéra être simplement un nouveau défi pour le génie du Docteur Fatalis plutôt qu’une prison. Fatalis conquit Mirwood, le royaume de la princesse Pearla, et il y fit prisonnier les Quatre Fantastiques. Aidés par l’Homme-Fourmi (Hank Pym), les Quatre Fantastiques s’échappèrent et suivirent Fatalis sur Terre, où ils le combattirent à bord de sa Forteresse Volante, de laquelle il menaçait de créer le chaos à travers le globe – quand les Quatre Fantastiques contrecarrèrent son plan, il s’échappa à nouveau. Fatalis tenta bientôt de récupérer sa Forteresse Volante abandonnée sous la garde de l’armée, mais les Vengeurs nouvellement formés intervinrent et il fut forcé de la détruire. Le Docteur Fatalis donna ensuite des pouvoirs au Trio Terrible (« Taureau » Brogin, Yogi Dakor et Harry Phillips) et les envoya contre les Quatre Fantastiques, mais ce complot échoua également et se termina quand Fatalis fut envoyé dans l’espace par une Vague Solaire, un destin qu’il avait prévu pour les Quatre Fantastiques. Il fut sauvé par le voyageur temporel Rama-Tut, qui fut si impressionné par Fatalis qu’à son retour à son époque, il se créa l’identité masquée de Kang le Conquérant. Rama-Tut avait suggéré à cette époque qu’ils pouvaient être en fait la même personne, même si ça s’avéra finalement faux.

 

Le Docteur Fatalis engagea ensuite dans une bataille mentale avec Reed à l’Ambassade de Latvérie pour déterminer qui avait le plus grand intellect. Ils utilisèrent un encéphalo-pistolet, qui enverrait le perdant dans les Limbes et Fatalis sembla gagner le duel. Mais Reed avait en fait hypnotisé Fatalis pour lui faire croire que Reed fut envoyé dans les Limbes. Quand Fatalis fut libéré de sa transe par un hypnotiseur latvérien, il visa à nouveau les Quatre Fantastiques, qui avaient temporairement perdu leurs pouvoirs, mais il fut humilié dans la bataille qui suivit quand la Chose retrouva ses pouvoirs et, furieux d’avoir été forcé de devenir la Chose pour arrêter Fatalis, écrasa de rage les mains de Fatalis dans ses gantelets, puis lui permit de partir honteusement. Fatalis n’oublia jamais les actions de la Chose ce jour-là.

 

Quand Reed Richards se maria avec Sue Storm, un Fatalis rancunier utilisa un Chargeur d’Emotions pour envoyer une vingtaine de super vilains sur le site du mariage, mais ils furent défaits par les Quatre Fantastiques et leurs invités héroïques. Reed effaça finalement l’assaut avec un Déplaceur Temporel Subatomique, qui renvoya les vilains dans le passé avant que Fatalis ne les appelât, sans souvenirs de ce qui était arrivé. Le mariage de Reed et Sue eut lieu. Fatalis s’engagea dans de nouveaux complots, volant à une occasion les pouvoirs du Surfeur d’Argent, qu’il perdit en défiant la barrière que Galactus avait placée autour de la Terre. Il échangea également de corps avec Daredevil, mais cette farce fut déjouée par les Quatre Fantastiques. L’obsession de Fatalis pour les Quatre Fantastiques le mena presque à une occasion à sacrifier un village latvérien entier pour les tuer. Fatalis joua également à des jeux mortels avec son robot, le Promoteur, jeux qui ont manipulé Nick Fury et Shang-Chi en leur faisant combattre des doubles robotiques d’ennemis tels que la Griffe Jaune et Razor-Fist.

 

Diablo essaya à une occasion de forcer Fatalis à devenir son partenaire en prenant en otage son ancien amour Valeria, mais Fatalis utilisa sa machine temporelle pour envoyer Diablo dans le futur. Il sauva Valeria, mais la perdit ensuite à nouveau – Valeria eut honte de l’exultation mesquine de Fatalis au sujet du sort de Diablo. Le trône de Fatalis fut menacé par son héritier légitime, le prince Rudolfo, qui fut aidé par l’extraterrestre Sans-Visage. Fatalis dut également affronter sa création renégate, le Fatalisman, et avec le Crâne Rouge, qui tenta de conquérir la Latvérie. La Panthère Noire, dirigeant du Wakanda, déjoua la tentative de Fatalis pour voler le vibranium du Wakanda, mais Fatalis avait l’intention de se faire un allié de T’challa un jour. Fatalis accumula également divers objets puissants, culminant avec son usage du Cube Cosmique pour usurper le pouvoir de Galactus, mais Reed vola le Cube, inversa ses effets et effaça les événements de toutes les mémoires. Fatalis combattit à une occasion aux côtés des Quatre Fantastiques pour sauver la Terre de l’Esprit Supérieur, admettant que, s’il n’avait aucune affection pour eux, il ne laisserait personne menacer la Latvérie.

 

Quand le Sans-Visage soutint une autre révolte latvérienne, Fatalis engagea Luke Cage pour l’espionner aux Etats-Unis. Cependant, il refusa ensuite de payer Cage pour ses services, donc Cage traqua Fatalis en Latvérie et fit jeu égal avec lui jusqu’à ce qu’il acceptât de payer à Cage ce qu’il lui devait. Après avoir rejeté l’offre de Fatalis pour une nouvelle alliance, Namor chercha à contrecœur l’aide de Fatalis quand le peuple de l’Atlantide fut rendu comateux et quand Mister Fantastic ne put pas les réveiller. Namor aida Fatalis contre Andro, anciennement le Fatalisman, qui avait pris le contrôle de nombreux robots de Fatalis à travers une religion de son cru. Fatalis en retour aida Namor contre ses ennemis, le Docteur Dorcas, le Requin Tigre, Krang et Attuma. Cependant, Namor ne pouvait pas faire pleinement confiance en Fatalis, donc Fatalis détruisit le costume respirateur dont Namor avait besoin à cette époque et il menaça de détruire l’Atlantide sauf si Namor lui jurât allégeance. Namor fut forcé de lui obéir.

 

Apprenant le sort de Namor, les Quatre Fantastiques vinrent en Latvérie pour l’aider, uniquement pour découvrir que les Etats-Unis avaient signé un pacte de non-agression avec la Latvérie, les forçant à partir. Survivant à une tentative d’assassinat du justicier Suaire, Fatalis prit par la suite le contrôle des esprits des Vengeurs et les força à combattre Attuma pour lui. Finalement, après avoir reçu l’aide de Namor contre le Crâne Rouge, qui avait tué Rudolfo et brièvement usurpé le contrôle de la Latvérie, Fatalis remplit sa part du marché, restaurant les Atlantes. Namor mit alors un terme à leur partenariat. Suite à ça, Fatalis répandit un neuro-gaz dans l’atmosphère de la Terre pour soumettre la population du monde entier à sa volonté. Son autorité fut défiée par le mutant Magnéto et ils combattirent, manipulant les Champions de Los Angeles, les Vengeurs et Hulk pour se battre à leur place. Quand Fatalis fut attaqué par Ghost Rider, son masque surchauffa et il fut forcé de l’enlever, inhalant son propre neuro-gaz. Ca le rendit incapable de contrôler les gens affectées par le gaz. Grâce à du pouvoir obtenu de la Zone Négative, Fatalis accéda à un enfer, uniquement pour être accablé par des esprits se faisant passer pour ses parents.

 

Réalisant que ses actions crapuleuses avaient nui à la réputation de la Latvérie, Fatalis planifiait d’abdiquer en faveur de son « fils », en réalité un clone de lui-même nommé Victor von Fatalis II. Mais les vraies origines de son fils furent révélées et Fatalis fut forcé de tuer le clone quand il se retourna contre lui. Cependant, ce complot avait été simplement une ruse de Fatalis pour prendre le contrôle mental des Nations Unies en utilisant son Complexe Solartron. Après qu’il fut exposé à des images multiples de son propre visage projeté par le Solartron, Fatalis devint complètement fou et fut emprisonné. Le prince Zorba, petit frère de Rudolfo, réclama le trône familial, mais Fatalis fut libéré par Boris et retrouva sa santé mentale.

 

Aidé par le Maître des Maléfices, Fatalis plaça les esprits des Quatre Fantastiques dans des corps synthétiques miniatures, vivant une vie plus idyllique dans la ville miniature de « Liddleville » dans son château d’Adirondack. Fatalis espérait que ça empêcherait les Quatre Fantastiques d’interférer avec ses tentatives pour récupérer son trône, mais les Quatre Fantastiques réussirent à retourner la situation et il finit emprisonné dans un corps synthétique à Liddleville. Le Maître des Maléfices, furieux de la manière dont sa belle-fille Alicia avait été traitée par le monde de Fatalis, mena une armée contre lui. Fatalis chercha l’aide des extraterrestres Micronautes quand ils passèrent par là, mais il fut finalement sauvé quand ses Fatalisbots activèrent un plan de prévoyance pour renvoyer sa conscience dans son propre corps. Apprenant que la Latvérie était tombée dans l’anarchie sans lui, Fatalis convainquit les Quatre Fantastiques de l’aider à renverser Zorba, désormais fou, et à reprendre son trône. Fatalis tua lui-même Zorba. Un jeune garçon latvérien nommé Kristoff Vernard devint orphelin à cause des forces de Zorba et Fatalis prit l’enfant sous sa protection, faisant de lui son héritier. Un autre homme, Alexander Flynn, déclara être le vrai fils de Fatalis, mais ça s’avéra être un mensonge créé par le mutant télépathe Roi de l’Ombre.

 

Fatalis conféra de vastes énergies cosmiques à Tyros, un extraterrestre qui avait été autrefois, sous le nom de Terrax, le héraut du destructeur de planètes Galactus. Fatalis envoya Tyros pour détruire les Quatre Fantastiques, qui furent aidés dans ce combat par le Surfeur d’Argent. Le propre pouvoir cosmique de Tyros commença à consumer son propre corps quand il lutta avec le Surfeur et finalement il y eut une gigantesque explosion dans laquelle les corps de Tyros et de Fatalis furent détruits. Mais Fatalis réussit à préserver sa propre conscience en la transférant dans le corps d’un badaud nommé Norman McArthur, utilisant une technique psychique apprise autrefois par les extraterrestres Ovoïdes. Il retrouva finalement son corps originel grâce au Beyonder, qui le renvoya dans le passé proche pour participer aux « Guerres Secrètes » sur son Battleworld créé artificiellement. Là, Fatalis usurpa brièvement l’immense pouvoir non seulement de Galactus, mais du Beyonder lui-même, même s’il perdit finalement tout son pouvoir volé. De retour sur Terre, Fatalis attint une fois de plus la domination mondiale, utilisant les pouvoirs de contrôle de l’esprit de l’Homme Violet pour soumettre la population mondiale. Même si Fatalis fut capable de résoudre la majorité des problèmes du monde en utilisant son travail en Latvérie comme modèle, il découvrit que l’obéissance irraisonnée de l’humanité n’était pas satisfaisante et permit finalement à l’Homme Violet de se dégager de son emprise pendant un conflit avec les Vengeurs et Namor.

 

Après que Terrax tua apparemment Fatalis, ses Fatalisbots activèrent un plan d’urgence par lequel les expériences passées furent implantés dans l’esprit de Kristoff afin qu’il pût prendre le rôle de Fatalis. Kristoff devint fou, croyant être Fatalis piégé dans le corps d’un enfant. Alors que Kristoff dirigeait la Latvérie, un Fatalisbot, croyant être lui-même le vrai Fatalis, fit une faible tentative pour le renverser. Finalement, le vrai Docteur Fatalis retourna en Latvérie suite à un voyage temporel et il reprit le trône à Kristoff. Peu après, il aida à soigner Miss Marvel (Sharon Ventura), un nouveau membre des Quatre Fantastiques qui était devenu une grotesque « Miss Chose ». Fatalis l’utilisa pour espionner les Quatre Fantastiques, mais elle suivit finalement sa conscience et se retourna contre lui. Il la transforma en une créature encore plus grotesque en punition.

 

L’expérience peut-être la plus humiliante de Fatalis fut quand la Fille Ecureuil le défit en envoyant ses écureuils pour ronger les circuits de son armure. Fatalis attribua souvent ses nombreuses défaites à ses Fatalisbots. Un Fatalisbot participa aux « Actes de Vengeance », faisant équipe avec les autres promoteurs – qui étaient les pions involontaires du dieu menteur asgardien Loki – contre de nouveaux ennemis. D’autres Fatalisbots, comme Mécafatalis, se sont même retournés contre Fatalis et poursuivirent leurs propres objectifs, même si une telle trahison se survit rarement longtemps à sa découverte par Fatalis. Fatalis s’assura que l’histoire de la Latvérie fût constamment révisée pour s’accommoder à ses besoins, employant le mystérieux Editeur pour affecter tous ces changements. Fatalis tend à rejeter la faute de ses échecs sur ses subordonnés – comme Gustav et Gert Hauptmann – qui vivent rarement pour échouer à nouveau. Fatalis déclare avoir un plan d’urgence pour toutes les situations et considère les victoires des Quatre Fantastiques comme de simples retards. La plus grande victoire de Fatalis vint quand, après des années à combattre Méphisto, lui et le Docteur Strange sauvèrent finalement l’âme de Cynthia von Fatalis de l’Enfer, lui permettant de passer dans un meilleur au-delà.

 

Après avoir brièvement usurpé les énergies cosmiques d’Aron le Gardien, Fatalis fut gravement blessé en cherchant le pouvoir de l’extraterrestre Faim. Fatalis tenta de prendre Reed avec lui et la paire fut apparemment désintégrée dans une puissante rafale d’énergie. Cependant, l’immensément puissant Hyperstorm les avait téléportés. Cru longtemps mort, Fatalis fut libéré de sa prison extradimensionnelle par les Quatre Fantastiques et Kristoff et il les aida contre Hyperstorm. Retournant sur Terre, Fatalis mourut apparemment à nouveau, cette fois aux côtés des héros de la Terre combattant Onslaught. Mais Fatalis et les autres furent préservés sur la nouvelle Contre-Terre, créée par Franklin Richards, et Fatalis vécut une vie dans laquelle il était un vieil ami de Bruce Banner, Reed Richards et Tony Stark, qui avaient tous été membres d’une fraternité appelée « Chevaliers de la Table Atomique ».

 

Mais l’histoire se répéta et Fatalis devint un vilain également sur cette Terre. Quand les héros retrouvèrent leurs mémoires, Fatalis les aida à retourner sur leur propre Terre par la Zone Négative, mais quand il tenta de s’enfuir avec Franklin, Fatalis fut attaqué par Thor et renvoyé sur la Contre-Terre. Sans super héros pour s’opposer à lui, Fatalis devint bientôt le dirigeant de la Contre-Terre. Il recruta Divinité, Dorma, Lancier, Shakti et Technarx comme lieutenants et remporta une victoire décisive sur le puissant Céleste Rêveur, qui avait tenté de revendiquer la Contre-Terre. Pendant une période, Fatalis dirigea la Contre-Terre et la Latvérie simultanément en projetant des hologrammes sur Terre, mais il découvrit finalement que la Contre-Terre ne pourrait jamais égaler l’utopie de sa Latvérie, donc il retourna sur Terre pour reprendre ses devoirs en Latvérie, laissant Lancier à sa place à la tête de la Contre-Terre. Fatalis a montré un engouement pour Tornade (Ororo Munroe) des X-Men. Grâce aux pouvoirs d’un Cube Cosmique défectueux, Fatalis fusionna à une occasion deux réalités, créant une réalité dans laquelle il dirigeait la Terre comme empereur, avec Tornade comme reine. Comme tous ses efforts pour atteindre le pouvoir suprême, cependant, le pouvoir lui fut finalement usurpé et la réalité normale restaurée.

 

Quand Thor mena une invasion non autorisée de la Slokovie, un pays voisin de la Latvérie, Fatalis aida les Vengeurs à combattre leur allié renégat – manipulant les événements de telle manière que, quand le gouvernement de Slokovie s’effondra, Fatalis envahit et annexa le pays, l’ajoutant à la Latvérie. Le Docteur Fatalis aida la naissance de la fille de Reed et Susan Valeria Richards, qui fut nommée d’après l’amour d’enfance de Fatalis, mais Fatalis ne réalisa cet acte de gentillesse que dans le cadre d’un plus grand plan. Ayant reconnu que c’était en magie – dans laquelle il avait été entraîné par les semblables de Radu et Cagliostro – qu’il était vraiment le supérieur de Reed. Fatalis forgea une alliance avec les démons Haazareth et leur sacrifia son plus grand amour, Valeria. Les Haazareth augmentèrent sa puissance mystique au point où il était une menace même pour le Docteur Strange. Le Docteur Fatalis se conçut une nouvelle armure à partir du corps de son ancien amour et fit de Valeria Richards son compagnon. Il manipula son nouveau pouvoir mystique contre les Quatre Fantastiques, tentant de les briser comme il ne l’avait jamais fait auparavant, envoyant Franklin Richards en Enfer et torturant les Quatre Fantastiques. Une fois de plus, Reed le défit en maîtrisant lui-même un peu de magie et en retournant la fierté de Fatalis contre lui en le faisant déclarer qu’il ne reconnaissait aucun supérieur devant les Haazareth. Les Haazareth prirent Fatalis en Enfer avec eux, mais il laissa des « cadeaux de départ » - un Franklin traumatisé et une cicatrice à travers le côté gauche du visage de Reed.

 

Déterminé à concevoir une solution finale pour Fatalis, Reed créa une dimension de Moebius infiniment grande pour servir de prison pour Fatalis et il fit détruire tous les équipements de soutien de Fatalis en Latvérie. Fatalis s’échappa brièvement de la prison en prenant possession mentale des Quatre Fantastiques, mais il fut forcé de retourner dans son propre corps. Quand le royaume d’Asgard succomba à sa destruction pendant Ragnarok, les forces mystiques libérées permirent à Fatalis de s’échapper. Réclamant le trône de Latvérie, il chercha ensuite le marteau de Thor qui était tombé sur Terre, mais il s’avéra incapable de vaincre l’enchantement de mérite du marteau. Peu après, Fatalis fut visé par les Vengeurs quand un satellite latvérien contenant des symbiotes extraterrestres vicieux fut accidentellement libéré sur New York. Fatalis recruta des créatures de Morgane la Fée pour l’aider, mais les Vengeurs le battirent finalement et le placèrent sous la garde du SHIELD.

 

Description physique                                                                                                    

 

 

Taille : 1m88 (2m01 avec son armure).

Poids : 102kg (191kg avec son armure).

Yeux : Bruns.

Cheveux : Bruns.

Peau : Blanche.

Traits particuliers : Initialement, Fatalis avait une longue cicatrice fine sur un côté de son visage. A présent, tout son visage est horriblement défiguré.

 

 

 

 

 

 

 

Pouvoirs et capacités                                                                                                  

 

Intelligence : Génie extraordinaire (niveau 6).

Force : Sans son armure, le Docteur Fatalis possède la force normale d’un homme de son âge, de sa taille et de sa stature qui s’engage dans un exercice régulier. L’armure de Fatalis contient un endosquelette électrique qui permet à Fatalis de soulever (pousser) environ 2 tonnes. L’endosquelette permet à Fatalis de bouger facilement en portant son armure lourde. Il est possible que Fatalis augmente la puissance de l’endosquelette dans l’avenir (niveau 4).

Vitesse : Normale, (avec l’armure) supersonique (niveau 5).

Résistance : Normale, (avec l’armure) surhumaine (niveau 6).

Projection d’énergie : Capable de projeter de multiples formes d'énergie (niveau 6).

Aptitude au combat : Le Docteur Fatalis est un combattant à mains nues talentueux. Il a une longue expérience dans un style de combat personnel qui tire avantage des capacités de son armure (niveau 4).

 

Pouvoirs physiques surhumains : Aucun.

 

Pouvoirs mentaux surhumains : Grâce à son entraînement avec les extraterrestres Ovoïdes, le Docteur Fatalis peut transférer psychiquement sa conscience dans le corps d’un autre être humain. Les Ovoïdes changèrent peut-être physiquement ou psychiquement Fatalis pour le rendre capable d’un tel fait. Ce sont peut-être les connaissances mystiques de Fatalis qui le rendirent capable d’apprendre cette technique psychique.

 

Limites : Aucune.

Origine des pouvoirs surhumains : Entraînement avec les Ovoïdes.

Autres capacités et talents spéciaux : Victor von Fatalis est l’un des plus brillants génies scientifiques de la Terre. Il a apporté des contributions uniques dans les champs de la robotique et de la physique einsteinienne, ainsi que des accomplissements importants en ingénierie génétique, en technologie d’armement et plusieurs autres disciplines. Parmi ses nombreux accomplissements se trouvent le développement indépendant de la première machine à voyager dans le temps (capable d’envoyer jusqu’à une tonne de matière dans le futur ou dans le passé) et le développement d’un appareil pour rétrécir au niveau moléculaire (utilisant les particules Pym qu’il a découvertes indépendamment). Ses expériences en bionique ont produit des cyborgs comme Darkoth (le « Démon de la Mort ») et le Chevalier de l’Effroi.

 

Le Docteur Fatalis a également un degré limité de connaissances mystiques. Il n’a pas de pouvoirs magiques personnels, mais il est capable d’utiliser des objets de puissance occulte. Il est essentiellement autodidacte dans les arts mystiques, mais il a préféré se consacrer aux connaissances scientifiques. On a spéculé que les arts mystiques que Fatalis a étudiés peuvent en réalité être une branche d’une science très avancée.

 

Grille de pouvoir

1

2

3

4

5

6

7

Intelligence

 

 

 

 

 

 

 

Force

 

 

 

 

 

 

 

Rapidité

 

 

 

 

 

 

 

Résistance

 

 

 

 

 

 

 

Projection d’énergie

 

 

 

 

 

 

 

Aptitude au combat

 

 

 

 

 

 

 

 

Equipement                                                                                                

 

Spécifications du costume : Armure corporelle.

Armement personnel : L’arme la plus importante du Docteur Fatalis est son armure de fer améliorée par un micro-ordinateur alimenté à l’énergie nucléaire. L’armure, pesant 89 kilos, est pleinement isolée et réglée, maintenant un environnement de pression atmosphérique standard (1 kilo par centimètre carré) à 24° (température de la peau). Le costume contient sa propre réserve interne d’air liquéfié d’une durée de 4 heures. Le costume contient un endosquelette alimenté électriquement, utilisant des moteurs linéaires hautement efficaces qui permettent au costume de soulever (pousser) un maximum de 995 kilos (le poids d’une petite voiture). Son masque facial a un système de communications incorporé qui, parmi d’autres choses, a un mégaphone, un transmetteur radio multi-bandes et un port entrée/sortie d’un puissant mini-ordinateur traducteur. L’alimentation de l’armure, un mini-générateur thermoélectrique nucléaire, a besoin d’être rechargé une fois toutes les 3,6 années.

 

L’armure du Docteur Fatalis est capable de générer un champ de force invisible d’énergie cinétique/de dérivation dimensionnelle capable de soutenir des projectiles de tout type fait par l’homme, des températures de 770000° C (qui n’existe que dans le cœur de la détonation d’une arme nucléaire) à -245° C (30 degrés au-dessus du « zéro absolu », le point théorique auquel les molécules deviennent inactives) et toutes les fréquences de radiation dans le spectre électromagnétique. La seule forme d’énergie qui pourrait pénétrer le champ est psionique. Le champ de force n’est pas capable de dériver totalement l’inertie dans une dimension « poubelle » et donc Fatalis est affecté par un maximum d’environ 5% de tout impact sur le champ. Les énergies résiduelles, s’il tombe de plusieurs étages d’un bâtiment ou s’il est frappé par une voiture à 95 km/h, sont toujours considérables et une blessure est toujours possible (une arme nucléaire enverrait voler le Docteur Fatalis à une vitesse imprévisible). Le champ de force, qui peut être activé par commande mentale, s’étend à environ 1,5 mètres de tous les points de son armure et peut être étendu à un rayon de 2,5 mètres avec une efficacité légèrement réduite. Puisque le champ de force est invisible, la lumière visible peut le pénétrer. Le champ de force peut générer une contrepartie déphasée en quart d’ondes qui peut réfracter le spectre visible vers la dimension « poubelle », le rendant inoffensif.

 

Fatalis est capable d’envoyer des rayons concentrés de particules énergétiques, qui sont transmises par des flots de plasma à faible densité généré par des accélérateurs miniatures de particules dans les gants de son costume. Ces rayons ont une force de frappe maximale de 25 kilos par centimètre carré, suffisante pour traverser un mur de briques ou de pierre d’une épaisseur de 60 centimètres ou une plaque d’acier inoxydable d’une épaisseur de 1 centimètre en 1,5 secondes. Fatalis ajoute constamment des améliorations et des nouvelles armes à son armure et augmente la puissance des dispositifs à l’intérieur. De plus, il peut ajouter des dispositifs spéciaux à son armure pour des missions spécifiques. Donc, les spécifications de son armure sont sujettes au changement.

 

Il porte un pistolet extendeur moléculaire dans un étui à sa ceinture.

 

Armement spécial : Divers, si nécessaire.

Autres accessoires : Fatalis a créé la première machine temporelle.

 

Fatalis emploie une petite armée de robots semi-humanoïdes qui garde ses châteaux et la Latvérie elle-même. Fatalis a également construit un grand nombre d’androïdes à sa propre image, qu’il a programmé pour penser et se comporter comme lui. Chacun de ces simulacres robotiques de lui-même croit être lui-même le Docteur Fatalis, excepté quand il est en présence de Fatalis lui-même ou d’autres simulacres robotiques de Fatalis. Fatalis a souvent utilisé ces versions robotiques de lui-même pour l’incarner dans diverses entreprises.

 

Moyen de transport : Le Docteur Fatalis porte occasionnellement un jet pack à alimentation nucléaire sur son dos qui lui permet de voler à des vitesses allant jusqu’à 250 km/h jusqu’à ce que les réserves aient besoin d’être rechargées (une fois toutes les 1,2 années). Le jet pack crée une poussée par une grille de césium électriquement chauffée sur laquelle passe de l’oxygène liquide, amenant l’oxygène à son point d’ébullition et le projetant par l’arrière.

 

Bibliographie                                                                                              

 

Fantastic Four Annual #2 (1964)

Visage défiguré dans un accident de laboratoire, endosse son armure, usurpe le trône de Latvérie.

Fantastic Four #5 (juillet 1962)

Rencontre pour la première fois les Quatre Fantastiques.

Fantastic Four #6 (septembre 1962)

Forme une alliance temporaire avec Namor le Prince des Mers contre les Quatre Fantastiques.

Fantastic Four #10 (janvier 1963)

Echange de conscience avec Mister Fantastic.

Fantastic Four #16 (juillet 1963)

Piège les Quatre Fantastiques et l’Homme-Fourmi dans un micromonde.

Fantastic Four #17 (août1963)

Enlève Alicia Masters, combat les Quatre Fantastiques.

The Amazing Spider-Man #5 (octobre 1963)

Combat pour la première fois Spider-Man.

Fantastic Four #23 (février 1964)

Aidé par le Trio Terrible, capture les Quatre Fantastiques.

Fantastic Four Annual #2 (1964)

Rencontre Rama-Tut, révélé en tant que dirigeant de la Latvérie, combat les Quatre Fantastiques.

Fantastic Four #39-40 (de juin à juillet 1965)

Prend le contrôle du Baxter Building, combat les Quatre Fantastiques sans pouvoirs et Daredevil, défait par la Chose.

Fantastic Four Annual #3 (1965)

Assemble une cohorte de criminels surhumains pour attaquer le mariage de Reed Richards et Susan Storm.

Avengers #25 (février 1966)

Combat les Vengeurs en Latvérie.

Fantastic Four #57-60 (de décembre 1966 à mars 1967)

Vole le pouvoir cosmique du Surfeur d’Argent, combat les Quatre Fantastiques, défait par la barrière de Galactus.

Daredevil #37-38 (de février à mars 1968)/Fantastic Four #73 (avril 1968)

Echange de conscience avec Daredevil, fomente une bataille entre les Quatre Fantastiques et Daredevil, Spider-Man et Thor.

Strange Tales #162-167 (de novembre 1967 à avril 1968)

Envoie des robots de la Griffe Jaune et de ses disciples contre les forces du SHIELD.

Marvel Super-Heroes v.2 #20 (mai 1969)

Combat Diablo, réuni avec Valeria.

Fantastic Four #84-87 (de mars à juin 1969)

Retient les Quatre Fantastiques captifs en Latvérie.

Sub-Mariner #20 (décembre 1969)

Combat Namor.

Astonishing Tales #1-3 (d’août à décembre 1970)

Crée l’androïde Fatalisman, combat le prince Rudolfo et le Sans-Visage.

Thor #182-183 (de novembre à décembre 1970)

Combat pour la première fois Thor.

Astonishing Tales #4-5 (de février à avril 1971)

Arrête la tentative de conquête de la Latvérie par le Crâne Rouge.

Astonishing Tales #6-7 (de juin à août 1971)

Envahit le Wakanda, combat la Panthère Noire.

The Incredible Hulk v.2 #143-144 (de septembre à octobre 1971)

Combat pour la première fois Hulk.

Astonishing Tales #8 (octobre 1971)

Tente de sauver l’âme de sa mère de l’Hadès.

Fantastic Four #116 (novembre 1971)

Aide les Quatre Fantastiques contre l’Esprit Supérieur.

Sub-Mariner #47-49 (de mars à mai 1972)

Aux côtés de Namor amnésique, affronte Modok et l’AIM pour le Cube Cosmique.

Hero for Hire #8-9 (d’avril à mai 1973)

Engage Luke Cage pour défaire ses robots renégats, combat le Sans-Visage.

Fantastic Four #142-144 (de janvier à mars 1974)

Transforme Desmond Pitt en Darkoth, combat les Quatre Fantastiques.

Giant-Size Super-Villain Team-Up #1-2 (de mars à juin 1975)

Forme une nouvelle alliance avec Namor.

Fantastic Four #155-157 (de février à avril 1975)

Force le Surfeur d’Argent à l’aider contre les Quatre Fantastiques, crée le deuxième Fatalisman.

Super-Villain Team-Up #1-3 (d’août à décembre 1975)

Aux côtés de Namor, combat le Docteur Dorcas, le Requin Tigre et Attuma.

Marvel Team-Up #42-44 (de février à avril 1976)

Voyage à Salem au XVIIe Siècle, aux côtés de Spider-Man, la Vision, la Sorcière Rouge et Dragon Lune, combat Cotton Mather et le Cavalier Sombre.

Super-Villain Team-Up #5-6 (d’avril à juin 1976)

Réduit Namor en esclavage, signe un traité de non-agression avec les Etats-Unis.

Super-Villain Team-Up #7 (août 1976)

Combat le Suaire.

Super-Villain Team-Up #9 (décembre 1976)/Avengers #155-156 (de janvier à février 1977)

Aux côtés de Namor et des Vengeurs, combat Attuma.

Super-Villain Team-Up #10-12 (de février à juin 1977)

Aux côtés de Namor, de Captain America et du Suaire, combat le Crâne Rouge.

Super-Villain Team-Up #13 (août 1977)

Réveille les Atlantes du coma, aux côtés de Namor, combat Krang.

Super-Villain Team-Up #14 (octobre 1977)/Champions #16 (novembre 1977)

Utilise un neuro-gaz pour contrôler tous les esprits sur Terre, défait par Magnéto, le Fauve et Ghost Rider.

Master of Kung Fu #59-60 (de décembre 1977 à janvier 1978)

Envoie des robots contre Shang-Chi et Clive Reston.

A Marvel Comics Super Special #1 (septembre 1977)

Rencontre Kiss.

Fantastic Four #196-200 (de juillet à novembre 1978)

Capture les Quatre Fantastiques séparés, crée un clone de lui-même, devient fou, perd le trône latvérien pour Zorba.

Fantastic Four Annual #15 (1980)

Sauvé par des disciples, retrouve sa santé mentale.

The Amazing Spider-Man #14 (1980)

Confère des pouvoirs mystiques à Lucius Dilby.

Uncanny X-Men #145-147 (de mai à juillet 1981)

Enlève Arcade, rencontre les X-Men.

Dazzler #3-4 (de mai à juin 1981)

Combat Dazzler.

Iron Man #149-150 (d’août à septembre 1981)

Aux côtés d’Iron Man, voyage dans l’antique Camelot.

Fantastic Four #236 (novembre 1981)

Avec le Maître des Maléfices, piège les Quatre Fantastiques dans la communauté miniature de Liddleville, se retrouve piégé lui-même à Liddleville.

Micronauts #41 (mai 1982)

Combat les Micronautes à Liddleville.

Fantastic Four #246-247 (de septembre à octobre 1982)

S’échappe de Liddleville, devient le tuteur de Kristoff Vernard, retrouve le trône de Latvérie.

Fantastic Four #258-260 (de septembre à novembre 1983)

Confère des pouvoirs cosmiques à Tyros, l’envoie contre les Quatre Fantastiques, corps détruit dans la bataille entre Tyros et le Surfeur d’Argent, conscience transférée dans le passant Norman McArthur.

Secret Wars #1-12 (de mai 1984 à avril 1985)

Aux côtés de divers héros et criminels surhumains, son futur soi voyage sur Battleworld, donne des pouvoirs surhumains à Volcana et Titania, tente de voler les pouvoirs du Beyonder.

Fantastic Four #287-288 (de février à avril 1986)

Conscience restaurée par le Beyonder pour recréer son corps originel.

Fantastic Four vs. X-Men #1-4 (de février à juin 1987)

Fomente un conflit entre les Quatre Fantastiques et les X-Men, avec Mister Fantastic, aide à soigner l’intangibilité incontrôlée de Shadowcat.

Fantastic Four #300 (mars 1987)

Envoie des fleurs au mariage de Johnny Storm.

Marvel Graphic Novel #27 (juin 1987)

Conquiert la Terre en utilisant l’Homme Violet.

Onslaught: Marvel Universe #1 (octobre 1996)

Aide les héros de la Terre contre Onslaught.

Heroes Reborn: Doomsday #1 (janvier 2000)

Prend le pouvoir sur la Contre-Terre.

Fantastic Four v.3 #67-70/Fantastic Four #500 (de mai à septembre 2003)

Obtient de nouveaux pouvoirs mystiques d’Haazareth.

Fantastic Four #507-508 (de janvier à février 2004)

Emprisonné dans une dimension de Moebius par Reed.

 

Dessins : John Byrne, Mike Wieringo, Keith Pollard.

Sources : Manuel Officiel de l’Univers Marvel #3 (mars 1983), Manuel Officiel de l’Univers Marvel Edition De Luxe #3 (février 1986), Manuel Officiel de l’Univers Marvel Edition Master #20 (1992), Manuel Officiel de l’Univers Marvel : Quatre Fantastiques 2005 (août 2005), Nouveau Manuel Officiel de l’Univers Marvel A-Z TPB #3 (août 2008).