V-Battalion

 

Histoire                                                                                              

 

Nom français : Le Bataillon V.

 

But : (originel) Résistance à l’occupation nazie, (réorganisé) capture des criminels de guerre, puis préservation de la civilisation humaine face à des menaces intérieures et extraterrestres.

Ennemis principaux : (originel) Le Baron Heinrich Zemo, (réorganisé) les Skrulls, les Fréons, le Capuchon Rouge, le Baron Strucker, Marduk et les Sempiternels.

Bases d’opérations : (originel) Une base souterraine anonyme, (réorganisé) anciennement mobile à bord de l’Avant-Garde et au Château Masada, Symkarie, diverses bases en Afrique, Asie, Europe et Moyen-Orient.

Etendue des opérations : (originel) La France et le front européen, (réorganisé) le monde entier.

 

En 1940, peu après que les armées britanniques et françaises évacuèrent Dunkerque devant l’avancée des Nazis, le héros costumé anglais Citoyen V (John Watkins) retourna dans la France occupée et assembla le Bataillon V partisan. Aux côtés de sa maîtresse Paulette Brazee, Watkins les mena sur de nombreuses missions réussies à travers l’Europe occupée et même en Allemagne. En 1943, Brazee infiltra le cercle intérieur du scientifique nazi Baron Heinrich Zemo, prenant le nom de code Louve et elle aida finalement le Citoyen V, Captain America (Steve Rogers) et Bucky (James Barnes) à détruire l’arme Particule X de Zemo. Rancunier, Zemo infiltra à son tour le Bataillon V avec l’un de ses hommes et, quand le Citoyen V mena le Bataillon à Poznan, Pologne, pour mettre sur pied un soulèvement, cet agent double mena le Citoyen V dans un piège. Le Citoyen V fut étranglé par Zemo devant ses hommes capturés. Par la suite, la majorité des membres restants furent tués par les hommes de Zemo. Le seul survivant connu fut Paulette Brazee, qui était enceinte de Watkins.

 

En 1948, un certain nombre de héros costumés qui avaient combattu ensemble pendant la guerre se rassemblèrent pour discuter de la formation d’une organisation qui pourrait aider à assurer la paix dans les décennies futures et de renverser les oppresseurs avant qu’ils ne pussent complètement mobiliser. Même si certains héros comme la Torche (Jim Hammond) et le Prince des Mers rejetèrent la proposition, elle fut défendue par les héros Angel (Thomas Halloway), Destructeur (Roger Aubrey), Miss America (Madeline Joyce), Scorpion Argenté (Elizabeth Barstow), Spitfire (Jacqueline Falsworth), Union Jack (Brian Falsworth) et Whizzer (Robert Frank) ainsi que par Robert « Rebelle » Ralston des Commandos Hurlants. Paulette Brazee aida à mener la résurrection du Bataillon V en prenant elle-même l’identité du Citoyen V. Ils reçurent le soutien financier d’Irene Martinez (dont la fille Isadora avait été sauvée par le Prince des Mers) et de Montgomery, Lord Falsworth (le père d’Union Jack et Spitfire) et la colonne vertébrale scientifique fut fournie par Hijiri « Sam » Sabuki. Ils furent plus tard rejoints par le nationaliste allemand Croix de Fer (Helmut Gruler) et des héros plus jeunes comme la Fille Dorée (la fille d’Hijiri Gwenny Lou Sabuki), la Toupie Humaine (David Mitchell) et Fred Davis, l’un des jeunes hommes qui prit l’identité de Bucky après le décès apparent de l’originel. Le Bataillon V fut officiellement réactivé en 1951 et ils reçurent le Château Masada en Symkarie comme base d’opérations en remboursement pour l’aide que le Destructeur et Union Jack avaient fourni à la Meute Sauvage du pays dans la chasse aux criminels de guerre nazis. Cependant, en 1953, Brian Falsworth fut tué dans un accident de voiture et son père et sa sœur se retirèrent de toute implication active avec le groupe. Vers la même période, en Argentine pour capturer le scientifique nazi Johann Weimer, Brazee combattit et tua le demi-dieu Aqhat, qui invoqua le nom « les Sempiternels » quand il mourut. Halloway abandonna plus tard son identité d’Angel et quitta également le groupe.

 

Pendant les années 50, le Bataillon V a empêché une technologie skrull dangereuse d’un vaisseau écrasé de tomber entre les mauvaises mains et il sauva plus tard la Terre des Fréons extradimensionnels. L’usure provoqua la perte d’autres membres fondateurs, quand Miss America mourut en donnant naissance à son second enfant pendant des vacances en Europe en 1958, menant le veuf Whizzer à quitter également le groupe, pendant qu’Hijiri Sabuki et la Femme Dorée (ex-Fille Dorée) moururent en action pendant des missions du Bataillon V. Malgré ces pertes, le groupe resta des défenseurs actifs et secrets de la Terre. Avec l’aide des inventeurs Nathaniel Richards et Howard Stark, ils contactèrent Uatu le Gardien, qui aida à son tour leur demande fructueuse à Eternité et peut-être à d’autres forces cosmiques d’épargner la planète malgré les excès scientifiques de quelques-uns. Stark et Richards aidèrent également à développer l’Avant-Garde, un vaisseau massif qui devint le centre de commande mobile de l’organisation, incorporant diverses technologies extraterrestres appropriées des Badoons, des Krees, des Quistilium, des Shi’ars et des Skrulls et, plus tard, des technologies volées à Anthony Stark et de Reed Richards.  Le Bataillon V mit en place des opérations à travers le monde et recruta des centaines d’hommes et de femmes, atteignant un complément de 250 personnes dans les temps modernes. Le commandement du Bataillon V revint au Conseil de Pénitence, composé des fondateurs et des descendants des membres qui s’étaient retirés ou étaient décédés. Le département de recherche et d’analyse scientifique, l’Equipe Vapeur, comprend 56 spécialistes dans tous les domaines scientifiques. Leur département d’analyse et de communications, l’Equipe à Un Œil, gère l’espionnage, l’encodage, le décodage, l’étude de documents, le travail administratif, l’administration commerciale et le travail juridique. Ils sont de plus subdivisés par les Atouts, un comité à six membres de banquiers d’investissement qui s’occupe des affaires financières de l’organisation. Les techniciens de recherches, de développement et de déploiement d’armes du Bataillon V sont appelés les Socs.

 

Malgré le fait qu’il sauva le monde de manière répété, le Bataillon V garda la majorité de ses opérations secrètes et il n’y eut que peu de personnes au sein de la communauté des super héros elle-même qui connaissent leur existence. John Watkins Jr. remplaça sa mère en tant que nouveau Citoyen V et, en 1971, après qu’un autre ennemi du Bataillon V invoqua les Sempiternels, il contacta le télépathe Amahl Farouk en Arabie Saoudite, espérant que les talents de Farouk pourraient découvrir plus d’informations au sujet de cette phrase mystérieuse. Tout ce que Farouk put trouver fut un mot, Marduk, le nom d’un dieu babylonien antique. En 1981, Aubrey contacta l’expert en mythologie Zoltan Nestor à la recherche d’informations sur Marduk, ignorant que Nestor était le dieu en question, travaillant pour restaurer sa pleine divinité après des siècles sans pouvoirs. En serrant la main de Marduk, Aubrey lui donna des droits sur son âme, mais Marduk laissa Aubrey partir indemne et ignorant ceci. La fille de la Femme Dorée, le Soleil Doré, et le fils de la Toupie Humaine, le Twister, qui utilisa la technologie pour dupliquer les pouvoirs de son père retraité, rejoignirent et furent par la suite présent quand le Bataillon aida à sauver la mutanité et rencontra Charles Xavier et Magnéto (Max Eisenhardt) en enquêtant sur l’invention du dispositif de localisation des mutants Cérébro de Xavier, mais les infortunes de la famille Sabuki continuèrent quand le Soleil Doré fut par la suite tuée en mission, laissant une fille de cinq ans, Ameiko. Quelques temps plus tard, le Bataillon aida Robert Ralston à être élu au poste de Sénateur américain. Devenue adulte, Ameiko rejoignit le Conseil en tant que Goldfire et le fils du Twister devint Topspin, mais alors que la majorité des vétérans se retirèrent du service actif, le chef de l’équipe Roger Aubrey en vint à désespérer que les membres plus jeunes ne comprissent pas pourquoi l’organisation combattait.

 

Dans les années récentes, le manteau du Citoyen passa à John Watkins III, petit-fils de l’originel, mais pendant qu’il reposait dans le coma suite à une mission, l’identité du Citoyen V fut usurpée par le Baron Helmut Zemo, fils d’Heinrich Zemo. Helmut utilisa l’identité en tant que chef des Thunderbolts, des vilains se faisant passer pour des héros tout en complotant la conquête du monde. Après que Zemo fut exposé, le Bataillon V contacta Dallas Riordan, qui avait été l’agent de liaison des Thunderbolts à New York. Ils lui révélèrent que son grand-père avait servi le Bataillon V et lui donnèrent l’identité du Citoyen V, lui confiant la tâche de réparer la réputation publique de l’identité salie par Zemo en l’arrêtant et en éliminant les Thunderbolts. Dallas contrecarra deux complots de Zemo et fit exploser son château mexicain, mais Zemo échappa à la capture. Quand Dallas pourchassa les Thunderbolts à Robinette, Nebraska, elle les découvrit travaillant avec l’ancien Vengeur Œil de Faucon (Clint Barton), cherchant à se réformer et à se repentir sincèrement et combattant pour défendre la ville des Maîtres du Mal du Capuchon Rouge (Justine Hammer). Œil de Faucon convainquit le Citoyen V de les soutenir jusqu’à ce que les Maîtres fussent arrêtés, mais pendant le conflit, Justine captura secrètement Dallas et la fit par la suite passer pour le Capuchon. S’évadant du Pénitencier d’Etat du Colorado avec l’aide du Bataillon V, Dallas reprit sa poursuite de Zemo et tomba sur les Thunderbolts essayant d’infiltrer l’Empire Secret, un groupe que Zemo soutenait secrètement. Les accompagnant à la base de l’Empire, le Citoyen V assista à l’essai par l’Empire d’une arme sonique mortelle prévue pour être utilisée sur des villes américaines, appela l’Agent US et ses alliés du Jury pour aider les Thunderbolts à combattre l’Empire et captura le développeur de l’arme, Hesperus Chadwick. Ayant vu à nouveau les Thunderbolts combattre pour la justice, elle remit également en question ses ordres de les poursuivre et, bien que désapprouvant son estimation d’anciens criminels, le Conseil de Pénitence la laissa à contrecœur abandonner cet objectif.


Dans le même temps, le Bataillon V apprit l’existence d’une conspiration au sein de la Commission des Activités Surhumaines (CAS), menée par l’agent du gouvernement Henry Gyrich, pour utiliser des nanosondes pour tuer tout surhomme sur Terre. Ignorant que le criminel de guerre Baron Strucker contrôlait Gyrich, le Conseil de Pénitence ordonna à Dallas d’assassiner Gyrich, menaçant de la remplacer si elle remettait l’ordre en question. Sentant que le Bataillon allait à l’encontre de ce qu’il défendait, Dallas fuit jusqu’à la base des Thunderbolts au Mont Charteris, cherchant leur aide. Le Bataillon la poursuivit dans l’Avant-Garde, mais alors que les deux groupes s’engagèrent dans un face-à-face tendu, le Capuchon Rouge se téléporta et kidnappa Dallas. Incertain de ce qui était arrivé, le Bataillon se retira rapidement, mais les accusant à tort de l’enlèvement de Dallas, les Thunderbolts les suivirent en Symkarie, enrôlant l’Homme-Sable (William Baker) pour briser les défenses de Masada, mais les deux camps entendirent bientôt raison et travaillèrent ensemble pour recapturer un Homme-Sable changeant, qui chercha à tuer son ancien employeur, la dirigeante de Symkarie Silver Sable. Dallas échappa bientôt au Capuchon, mais son dos fut brisé en combattant son kidnappeur. Dans le même temps, Watkins III se réveilla, secrètement contrôlé par l’esprit de Zemo, récemment tué, et il reprit l’identité du Citoyen V. Le Bataillon V manipula la CAS pour former les Rédempteurs, une équipe menée par « Watkins » dans le cadre de leur nouveau plan pour arrêter Gyrich et sauver l’auteur Andrea Sterman, dont les propres enquêtes avaient révélé l’utilisation par Gyrich de l’assassin contrôlé par des nannites Scourge (Jack Monroe), pour convaincre la membre de la CAS Valerie Cooper de la conspiration de Gyrich. Aubrey refusa par la suite de libérer Sterman, sentant qu’elle en savait trop sur le Bataillon pour la laisser partir. Dans le même temps, travaillant ensemble, les Rédempteurs et les Thunderbolts arrêtèrent de justesse Gyrich, uniquement pour apprendre qu’il était aussi un pion.

 

Cherchant le vrai maître des nanosondes, le Bataillon les traqua jusqu’au Baron Strucker grâce à l’AIM et au jumeaux terroristes Fenris (les enfants de Strucker Andrea et Andreas), contrecarrant l’essai par l’AIM des nanosondes contre l’Atlantide et dévoilant un réseau de 104 satellites préparés à disperser les nannites à travers le globe. Incapable de les détruire tous à temps, Aubrey demanda au Citoyen V d’utiliser les ordinateurs de Strucker pour reprogrammer les nannites pour obéir plutôt à la voix d’Aubrey, mais « Watkins » utilisa sa propre voix. Cependant, Croix de Fer, désormais si vieux qu’il ne pouvait pas vivre à l’extérieur de son armure, sacrifia sa vie pour détruire un satellite, perturbant ainsi les communications entre les satellites et les rendant inertes.  Peu après, le Bataillon apporta une aide technique aux Thunderbolts contre Graviton et chassa involontairement l’esprit de Zemo du corps de Watkins quand ils téléportèrent le Citoyen V dans un lieu sûr pendant le combat contre Graviton. En essayant de traquer le chef de l’ULTIMATUM, Flag-Smasher (Karl Morgenthau), le Citoyen rencontra Aqhat, ressuscité, les menant à découvrir le complot de Marduk pour voler des millions d’âmes pour restaurer sa divinité. Goldfire mourut en combattant l’Homme Collectif en Chine et, avec le soutien de Marduk, l’ULTIMATUM déclencha des conflits civils à travers le monde, chaque mort nourrissant le Puits de la Genèse de Marduk. Le Citoyen V mit fin aux troubles en promettant à Flag-Smasher son propre pays, le Rumekistan, comme base, mais Marduk tua Aubrey et ingéra son âme. De l’intérieur de Marduk, Aubrey rallia d’autres âmes piégées pour contre-attaquer pendant que le Citoyen V confronta Marduk et brisa le Puits de la Genèse, surchargeant Marduk avec toutes ses âmes volées en une fois et restaurant Aubrey à la vie. Ne voulant plus être un destructeur, Aubrey se retira, passant le commandement à Jim Hammond. Cependant, peu après, l’Avant-Garde fut piégée dans une faille originaire de la Contre-Terre de Franklin Richards et l’Avant-Garde, Nuklo et Topspin furent tous perdus dans le désastre. Plus tard, Jim Hammond périt apparemment dans un combat contre l’Axis Mundi et, réalisant qu’il avait fait une erreur en passant un accord avec Flag-Smasher, le Citoyen V chercha à aider les rebelles à renverser l’ULTIMATUM en Rumekistan.

 

Première apparition : (originel) Comedy Comics #9 (avril 1942), (réorganisé) Thunderbolts #27 (juin 1999).

 

Membres                                                                                                     

 

Elizabeth Barstow

Anciennement le Scorpion Argenté.

Apparaît dans Daring Mystery Comics #7 (avril 1941).

 

 

 

 

Le Citoyen V (décédée)

Vrai nom : Paulette Brazee.

Apparaît dans Captain America/Citizen V Annual ’98 (1998).

 

 

 

 

Le Citoyen V (décédé)

Vrai nom : John Watkins.

Apparaît dans Daring Mystery Comics #8 (janvier 1942).

 

 

 

 

Le Citoyen V (décédé)

Vrai nom : John Watkins Jr.

Apparaît dans Citizen V and the V-Battalion : The Everlasting #2 (mai 2002).

 

 

 

 

Le Citoyen V

Vrai nom : John Watkins III.

Apparaît dans Thunderbolts #45 (décembre 2000).

 

 

 

 

Nigel Clowes

Apparaît dans New Invaders #4 (janvier 2005).

 

 

 

 

 

Fred Davis Jr.

Anciennement Bucky.

Apparaît dans Captain America Comics #49 (août 1945).

 

 

 

 

Le Destructeur

Vrai nom : Roger Aubrey.

Apparaît dans Invaders #14 (mars 1977).

 

 

 

 

Eamonn (décédé)

Apparaît dans Thunderbolts #35 (février 2000).

 

 

 

 

 

Guy Fontreaux

Apparaît dans Citizen V and the V-Battalion #3 (août 2001).

 

 

 

 

 

Le Soleil Doré (décédée)

Vrai nom : Kenji Sabuki.

Apparaît dans Citizen V and the V-Battalion #2 (juillet 2001).

 

 

 

 

La Femme Dorée (décédée)

Vrai nom : Gwenny Lou Sabuki.

Apparaît dans Invaders #26 (mars 1978).

 

 

 

 

Goldfire (décédée)

Vrai nom : Ameiko Sabuki.

Apparaît dans Thunderbolts #40 (juillet 2000).

 

 

 

 

Thomas Halloway

Anciennement Angel.

Apparaît dans Marvel Comics #1 (octobre 1939).

 

 

 

 

Jim Hammond

Anciennement la Torche.

Apparaît dans Marvel Comics #1 (octobre 1939).

 

 

 

 

Croix de Fer (décédé)

Vrai nom : Helmut Gruler.

Apparaît dans Invaders #35 (décembre 1978).

 

 

 

 

Isadora Martinez

Apparaît dans Thunderbolts #38 (mai 2000).

 

 

 

 

 

Miss America (décédée)

Vrai nom : Madelyne Joyce.

Apparaît dans Marvel Mystery Comics #49 (novembre 1943).

 

 

 

 

David « Davy » Mitchell

Anciennement la Toupie Humaine.

Apparaît dans Invaders #27 (avril 1978).

 

 

 

 

Nuklo

Vrai nom : Robert Frank Jr.

Apparaît dans Giant-Size Avengers #1 (août 1974).

 

 

 

 

Piers (décédé)

Apparaît dans Thunderbolts #35 (février 2000).

 

 

 

 

 

Robert « Rebelle » Ralston

Apparaît dans Sgt. Fury and his Howling Commandos #1 (mai 1963).

 

 

 

 

 

Dallas Riordan

Anciennement le Citoyen V.

Apparaît dans Thunderbolts #1 (avril 1997).

 

 

 

 

Hijiri « Sam » Sabuki (décédé)

Apparaît dans Invaders #26 (mars 1978).

 

 

 

 

 

Spitfire

Vrai nom : Jacqueline Falsworth.

Apparaît dans Invaders #7 (juillet 1976).

 

 

 

 

Andrea Sterman

Apparaît dans Nomad #2 (décembre 1990).

 

 

 

 

 

Topspin

Vrai nom : Darren Mitchell.

Apparaît dans Thunderbolts #40 (juillet 2000).

 

 

 

 

Le Twister

Vrai nom : Non révélé.

Apparaît dans Citizen V and the V-Battalion #2 (juillet 2001).

 

 

 

 

Union Jack (décédé)

Vrai nom : Brian Falsworth.

Apparaît dans Invaders #18 (juillet 1977).

 

 

 

 

Vradec

Apparaît dans Thunderbolts #35 (février 2000).

 

 

 

 

 

Miles Warton

Apparaît dans Thunderbolts #15 (juin 1998).

 

 

 

 

 

Whizzer (décédé)

Vrai nom : Robert Frank.

Apparaît dans USA Comics #1 (août 1941).

 

 

 

 

Bibliographie                                                                                              

 

Comedy Comics #9 (avril 1942)

Equipe originelle formée par le Citoyen V.

Thunderbolts #-1 (juillet 1997)

Tombe dans un piège préparé par Heinrich Zemo.

Thunderbolts #27 (juin 1999)

Des agents du Bataillon V sauvent Dallas Riordan de prison.

Thunderbolts #35-36 (de février à mars 2000)

Riordan quitte le Bataillon V.

Thunderbolts #38-39 (de mai à juin 2000)

Contre les Thunderbolts au Mont Charteris.

Thunderbolts #40-41 (de juillet à août 2000)

Contre les Thunderbolts et l’Homme-Sable en Symkarie.

Thunderbolts #45-50 (de décembre 2000 à mai 2001)

Conspire avec la Commission pour créer l’équipe des Rédempteurs.

Citizen V and the V-Battalion #1-3 (de juin à août 2001)

Empêche le Baron Strucker d’activer des nanosondes.

Citizen V and the V-Battalion: The Everlasting #1-4 (de mars à juillet 2002)

S’oppose à Marduk et aux Sempiternels ainsi qu’à l’Homme Collectif et à Flag-Smasher.

Thunderbolts #73-75 (de décembre 2002 à février 2003)

Perd l’Avant-Garde.

 

Dessin : Mark Bagley.

Sources : Manuel Officiel de l’Univers Marvel : Age d’Or 2004 (février 2005), Nouveau Manuel Officiel de l’Univers Marvel A-Z #12 (février 2007), Nouveau Manuel Officiel de l’Univers Marvel A-Z Première #12 (mars 2010).