Captain America

 

Données biographiques                                                                                               

 

Nom français : Captain America.

Vrai nom : Steven Rogers.

Autres pseudonymes actuels : Cap.

Anciens pseudonymes : Le Projet Brooklyn, la Sentinelle de la Liberté, Mémé, la Légende Vivante, Blondinet, le Seigneur de la Glace Gelée, Roger Stevens, l’Homme sans Pays, le Nomade, Steven Grant Rogers, Roger Grant, Anthony Schwarz, le Capitaine, Nathan Hale, Yeoman America, Buck Jones, Brett Hendrick.

Identité : Connue du public.

Occupation : Super héros professionnel, aventurier, fonctionnaire fédéral, anciennement artiste au WPA, soldat, partenaire d’entraînement, officier de police, instituteur, artiste indépendant, agent spécial du SHIELD, dessinateur en travaux publics.

Statut légal : Citoyen des Etats-Unis sans casier judiciaire.

Lieu de naissance : Manhattan, New York.

Etat civil : Célibataire.

Parents connus : Joseph Rogers (père, décédé), Sarah Rogers (mère, décédée), grand-père anonyme (présumé décédé), Steven Rogers (Captain America, ancêtre du XVIIIe Siècle, présumé décédé), enfant mort-né (décédé).

Confidents connus : Bucky Barnes, Sharon Carter, Œil de Faucon, Edwin Jarvis, Nick Fury, la Panthère Noire, le Faucon, Peggy Carter, Bernadette Rosenthal, le Nomade, Arnold Roth, Demolition Man, John Jameson.

Alliés connus : Les Vengeurs, les soutiens des Vengeurs, les Quatre Fantastiques, le Diamantin.

Ennemis principaux : Le Crâne Rouge, Arnim Zola, le Baron Zemo (décédé), le Baron Zemo II, Batroc, Docteur Faust, Modok, Vipère, la Société du Serpent, Flag-Smasher, Crossbones, les Squelettes.

Affiliation : Ancien membre des Envahisseurs, des Défenseurs Secrets, des Rédempteurs, de la Vengeance de la Reine et des Vengeurs Secrets, ancien partenaire de Bucky, de Rick Jones, du Faucon et du Nomade, membre actuel des Vengeurs et des Vengeurs Secrets.

Base d’opérations : New York, anciennement les hauteurs de Brooklyn, le théâtre européen de la guerre, le Camp LeHigh, Virginie.

Education : Diplôme du lycée, une année d’école d’art, entraînement militaire basique, tutorat personnel en combat à mains nues, en gymnastique, en stratégie militaire, en pilotage, en démolitions et dans d’autres disciplines.

Première apparition : Captain America Comics #1 (mars 1941).

Première apparition moderne : Avengers #4 (mars 1964).

Origine : Captain America Comics #1 (mars 1941), Tales of Suspense #63 (mars 1965), Captain America #100 (avril 1968), Captain America #255 (mars 1981), Adventures of Captain America #1-4 (de septembre 1991 à janvier 1992).

 

 

Histoire :

1.      L’enfance de Steve Rogers

2.      L’Opération Renaissance

3.      La naissance d’une légende

4.      Bucky, le premier partenaire

5.      Les Envahisseurs

6.      Des justiciers globe-trotters

7.      Faits et gestes en 1944

8.      La fin de la guerre (et Cap disparaît)

9.      Le retour de Captain America

10. Les Maîtres du Mal

11. Le « Quatuor Dingue de Cap »

12. Le retour du Crâne Rouge

13. Cap et Sharon Carter

14. Crise d’identité

15. Steve Rogers entre dans la police

16. L’Hydra et l’Escouade du Serpent

17. Retrouvailles

18. L’Empire Secret

19. Le Nomade

20. Crises d’identité (bis)

21. Menaces diverses et variées

22. Cap président ?

23. Quand de vieux amis meurent

24. Le deuxième Baron Zemo

25. Les Guerres Secrètes et l’ultime combat du Crâne Rouge

26. L’Ere hyborienne, les Spectres Noirs et la Vision

27. La Hotline de Captain America

28. Scourge et l’ULTIMATUM

29. Les nouveaux Maîtres du Mal

30. Le Capitaine

31. La séparation des Vengeurs

32. Diamantin et la drogue Ice

33. Guerre Infinie et Croisade Infinie

34. Quand le physique ne tient plus

35. Résurrection, mort et résurrection

36. La Vengeance de la Reine et les Thunderbolts

37. Problème de bouclier

38. Kang et l’Ordre

39. Thor contre Iron Man

40. De désillusion en désillusion

41. La fin des Vengeurs

42. Le Soldat de l’Hiver et les Nouveaux Vengeurs

43. Cap et l’avenir

44. La Guerre Civile

45. Résurrection

46. Rogers reprend le costume

 

Né en 1922 sur la rive inférieure est de Manhattan, Steve Rogers grandit pendant la Grande Dépression. Jeune homme frêle et artistique avec un amour pour la fantaisie, Steve fut souvent protégé de brutes par son ami Arnie Roth et il fut à une occasion sauvé d’agresseurs par un voyou local, Duvid Fortunov. Steve hérita d’un grand sens de la justice et de la compassion de son grand-père idéaliste, qui lui racontait des contes de la Voie Ferrée Souterraine et d’autres luttes contre l’oppression. Le père souvent au chômage de Steve, buveur chronique, mourut quand Steve était encore un enfant, laissant sa mère Sarah pour subvenir aux besoins de son fils et d’elle-même. Diplômé du lycée, Steve fut orphelin quand sa mère mourut d’une pneumonie.

 

Au début de 1940, consterné par les atrocités horrifiques de l’Allemagne nazie, Steve tenta de s’engager dans l’armée. Cependant, en raison de sa faiblesse et de son caractère maladif, il fut refusé. Entendant les supplications du garçon pour être accepté, le général Chester Phillips de l’Armée américaine offrit à Rogers l’opportunité de prendre part à une expérience spéciale appelé Opération Renaissance, un projet qui avait l’intention d’améliorer les soldats américains au summum de la perfection physique grâce aux inventions et découvertes du Professeur Abraham Erskine (nom de code Professeur Reinstein). Steve accepta avec empressement et rejoignit trois autres volontaires pour le projet : Harmon Furmintz, Gilmore Hodge et Jack Windmere. Pendant les tests initiaux, Furmintz fut disqualifié en raison de son hémophilie et Windmere blessa sa jambe droite après avoir été attaqué par le rustre Hodge, que le chef de la sécurité James Fletcher rejeta en conséquence, laissant Steve seul candidat. Enlevé par des agents nazis peu après, il fut sauvé par Fortunov, désormais l’aventurier Dominic Fortune, et sa partenaire Sabbath Raven. Suite à une utilisation partielle non autorisée du traitement d’Erskine qui laissa son sujet, Clinton McIntyre, comateux, Steve reçut le sérum du Super-Soldat d’Erskine à la fois par intraveineuse et par voie orale, Rogers fut ensuite bombardé de « vita-rayons », une combinaison spéciale de longueurs d’onde exotiques (en 1941) de radiations conçue pour accélérer et stabiliser les effets du sérum sur son corps. Steve Roger émergea de la chambre de vita-rayons avec un corps aussi parfait qu’un corps peut l’être en étant toujours humain. L’agent nazi Heinz Kruger, qui observait l’expérience, assassina le Professeur Erskine quelques minutes après sa conclusion. Erskine mourut sans avoir couché complètement par écrit la formule du Super-Soldat, faisant de Steve Rogers le seul bénéficiaire de son génie. Par conséquent, le gouvernement enterra le Projet : TESS, un projet lié conçu pour créer des robots qui pourraient défendre les USA contre des Super-Soldats rebelles. Des variations du sérum du Super-Soldat furent par la suite testées, dans des conditions inhumaines, sur des soldats afro-américains. Le plus fructueux d’entre eux fut Isaiah Bradley et les ressources de l’Opération Renaissance furent finalement absorbées dans un projet de recherche surhumaine multinationale appelé Arme Plus.

 

S’entraînant pendant des mois, mais n’étant plus capable de rejoindre une armée de super soldats comme originellement prévu, Steve Rogers fut désigné pour servir comme héros américain symbolique pour contrer les succès de propagande du Crâne Rouge de l’Allemagne. Portant un costume basé sur ses propres esquisses dérivées de la forme imaginée de son ancêtre/homonyme, Steve devint Captain America, Sentinelle de la Liberté, dont les premiers adversaires comprirent le Crâne lui-même et les Vernichtungskommandos, résultats des tentatives nazies pour dupliquer le sérum d’Erskine. Cynthia Glass, un agent nazi qui avait infiltré l’Opération Renaissance et qui était tombée amoureuse de Steve, sacrifia sa vie pour le sauver. Cap portait un bouclier d’acier triangulaire pendant ses premières aventures, dont une mission au Wakanda, où il se lia d’amitié avec le dirigeant de la nation T’chaka et obtint un échantillon du métal rare vibranium. Les expériences ultérieures de Dr. Myron MacLain avec le métal produisirent un disque d’alliage exclusif de vibranium et d’acier indestructible, qui s’avéra impossible à dupliquer. Le disque fut donné à Cap comme son nouveau bouclier et les efforts de MacLain pour dupliquer cet alliage au cours des décennies menèrent finalement à son développement de l’adamantium.

 

Cap commença bientôt à travailler avec le jeune agent spécial Bucky Barnes, qui avait commencé sa carrière militaire en tant que mascotte de compagnie. Afin d’être un contre-exemple des Jeunesses Hitlériennes, Bucky fut entraîné pour accomplir des missions avec lesquelles les officiels du gouvernement préféraient que Cap ne fût pas impliqué. Ignorant initialement la vraie nature de sa tâche, Bucky découvrit l’identité secrète de Cap par accident et, peu après, reçut un costume propre. Basés au Camp LeHigh de Virginie pour accompagner les mouvements de troupes plus facilement, Cap et Bucky furent souvent requis pour s’absenter sans permission pour remplir des missions, mais des officiers de haut rang les protégèrent de la majorité des punitions militaires – pour la consternation de leur commandant, le Sergent Michael Duffy. A la fin de janvier 1941, Cap sauva le président Roosevelt d’un enlèvement par l’aventurier renégat Namor le Prince des Mers, dont les activités contre la surface n’étaient pas encore focalisées uniquement sur l’Axe. Au cours de 1941, Cap et Bucky partagèrent de nombreuses aventures à travers le pays et le monde, entrant même dans le royaume subatomique de Mita pour combattre le dictateur Togaro. Cap travailla également occasionnellement seul, combattant les semblables de Dr. Emil Stein et de l’Agent Axe ou sauvant la jeune Natasha Romanova (plus tard la Veuve Noire) de la Main avec l’aide de l’aventurier mutant Logan.

 

Quand les USA entrèrent dans la Seconde Guerre mondiale, Cap et Bucky firent équipe avec l’androïde Torche, son partenaire mutant Toro et Namor en tant que la force alliée des Envahisseurs. Peu avant d’aller outre-mer avec les Envahisseurs, Cap reçut des faux souvenirs implantés par le gouvernement pour cacher des secrets nationaux en cas de capture. Pendant l’un des premières aventures des Envahisseurs, Cap et la majorité de ses coéquipiers furent contrôlés mentalement par le Crâne Rouge et Bucky organisa plusieurs super héros américains en la Légion de la Liberté pour aider à les libérer. Menés par Cap et bientôt rejoint par les héros britanniques Union Jack (Brian Falsworth, qui hérita l’identité de son père) et sa sœur Spitfire, les Envahisseurs combattirent de nombreux super agents de l’Axe, comme le vampirique Baron Blood et Master Man, doté de pouvoirs par un autre dérivé du travail de Super Soldat d’Erskine. En solitaire, Cap s’attira la longue inimitié du brillant scientifique nazi Baron (Heinrich) Zemo, qui fut défiguré pendant l’un de leurs premiers combats. En travaillant au pays, Cap et Bucky aidèrent les royaumes souterrains des Lai-Sons et des Sous-Terriens à échapper au contrôle de l’Axe, puis empêchèrent le fou Professeur Mott de détruire littéralement le monde avec de l’énergie cosmique. La paire accompagna également le Sergent Nick Fury et ses Commandos Hurlants sur des missions européennes confidentielles, sapant les activités du Crâne Rouge et d’autres. Quand les Nazis tentèrent de prendre le contrôle de l’Atlantide, Cap aida Namor à les repousser, devenant l’un des rares humains de la surface à être le bienvenu dans la ville sous-marine. Peu après, les Envahisseurs rejoignirent d’autres aventuriers surhumains dans un débarquement massif derrières les lignes ennemies.

 

En plus des innombrables agents de l’Axe, Cap et Bucky affrontèrent des ennemis surnaturels comme l’Egyptien Fils de la Reine des Sorcières, Balthar le Sorcier et le vampire Comte Varnis. En Nouvelle-Guinée, le duo empêcha l’assassinat du Général Douglas MacArthur. En 1943, ils voyagèrent en Allemagne et empêchèrent Zemo d’utiliser son « Canon Médusa » pour abattre les avions alliés. Le jeune fils de Zemo Helmut aida son père contre les héros, mais la femme du Baron Hilda s’allia avec Cap et Bucky par haine des Nazis et mourut pendant la mission. Peu après, la paire aida à déjouer une invasion nazie de la Russie et furent honorés par le Kremlin lui-même et, dans les Iles Salomon, ils brisèrent une alliance entre le Japon et l’île de Pa-pi-ru-gua, dont les guerriers chevauchaient des oiseaux géants au combat. De retour aux Etats-Unis, pendant un combat contre l’un des nombreux criminels appelés le Vautour, Cap et Bucky utilisèrent les propres produits chimiques du vilain pour voler et le combattre dans les airs. Des semaines plus tard, ils retournèrent en Europe et aidèrent le combattant de la liberté Citoyen V (John Watkins) et son amoureuse Louve à déjouer un autre des plans de Zemo. Comme leurs voyages continuèrent, Cap et Bucky affrontèrent les Quarante Voleurs en Irak, des géants en Chine, une insurrection de malfrats en Inde, un robot vieux de plusieurs siècles au Mexique et d’autres menaces à travers les continents.

 

En 1944, après que Cap et Bucky interférassent avec le sabotage par l’agent nazi Lyle Dekker d’une version filmée de leurs exploits, la paire découvrit une jungle tropicale cachée en Arctique et combattit des amibes mutées développées à des tailles gigantesques par un scientifique japonais. En avril, ils accompagnèrent les Commandos Hurlants à Eisendorf, Allemagne, pour saboter l’exhumation par le Crâne Rouge d’une technologie avancée vieille de plusieurs siècles et la majorité des découvertes du Crâne furent enterrées dans des décombres. Capturé par le Crâne au cours de l’été de cette même année, Cap endura la torture et, refusant de fournir des informations sur l’Atlantide, fut sauvé par les Envahisseurs. Cap rejoignit ensuite l’agent britannique Jack Smithers pour soutenir des activités antinazies en France. Même impliqué parfois romantiquement avec l’agent du gouvernement Betty Ross, Cap tomba amoureux de la résistante française Peggy Carter, qu’il connaissait uniquement sous le nom de « Mademoiselle », mais ils furent séparés suite à la libération de Paris à la fin du mois d’août. Il chercha plus tard le confort dans les bras d’un autre agent, Althea, connu des décennies plus tard sous le nom d’« Al l’Aveugle ». Pendant les derniers mois de 1944, Cap et les Envahisseurs furent parmi les premiers agents alliés à libérer des camps de concentration nazis, dont un camp dirigé par le Crâne Rouge lui-même, où ils sauvèrent Michael Kramer et d’autres pilotes afro-américains. En décembre, après avoir empêché une invasion souterraine par les Hommes Taupes japonais, Cap et Bucky, ainsi que les Commandos Hurlants, furent parmi les agents américains impliqués dans la Bataille des Ardennes bien connue.

 

Au début de 1945, suite à la libération par Cap du Camp de Concentration de Diebenwald, les Envahisseurs interférèrent avec les premières campagnes de l’organisation subversive Hydra du Baron Strucker. En solitaire, Cap affronta le loup-garou allemand Baron Leonhardt von Königsblut. Cap fut brièvement impliqué avec la femme soldat Anna Soria, mais elle fut rendue folle après avoir été mutée par l’un des nombreux projets de super agents du gouvernement, dont aucun ne fut plus fructueux que l’Opération Renaissance. A la fin avril, Cap fut parachuté à Berlin aux côtés des héros américains Esprit de ’76 (William Nasland) et le Patriote (Jeff Mace). Aidé par le héros soviétique Garde Rouge, Cap traversa les troupes nazies pour sa dernière confrontation de la guerre avec le Crâne Rouge, qui fut apparemment tué par des débris de bombardement, mais il survécut en animation suspendue. Avec sa voix apparemment agonisante, le Crâne déclara que sa défaite était sans signification, puisque ses Dormeurs triompheraient à une date ultérieure nommée « der Tag ». Quelques jours plus tard, Cap et Bucky arrivèrent trop tard en Angleterre pour empêcher Zemo d’obtenir un avion expérimental. Quand ils rattrapèrent l’avion, il explosa, envoyant Cap et Bucky dans l’océan. Bucky fut retrouvé par des agents soviétiques et Cap par Lyle Dekker, qui espérait échanger de corps avec lui. Abattu après avoir fui la base de Dekker, Cap tomba dans l’océan et, en conséquence du sérum du Super-Soldat, entra en animation suspendue, se retrouvant finalement pris dans la glace. Cap et Bucky portés manquant, le Président Truman désigna William Nasland comme nouveau Captain America et Jeff Mace adopta le rôle après la mort de Nasland un an après. Trois ans après la retraite de Mace en 1950, un homme non identifié réclama l’identité de Captain America, prit pour partenaire le jeune Jack Monroe en tant que Bucky, mais ils furent rendus fous par un traitement erroné du Super-Soldat et placés en animation suspendue. Pendant ce temps, le vrai Bucky Barnes fut réveillé en tant que Soldat de l’Hiver en 1954 et utilisé comme un assassin par ses maîtres soviétiques. Ses cibles comprenaient Logan, qui devint un sujet de l’Arme Plus et aida à créer un autre Super-Soldat, Nuke, l’une des nombreuses tentatives avortées à travers les décennies pour reproduire le succès de Captain America.

 

Dans les années récentes, en menant une guerre contre l’humanité, un Namor partiellement amnésique tomba sur une tribu inuit vénérant un Cap comateux. Ne reconnaissant pas son ami de la guerre, Namor jeta impulsivement la figure gelée dans la mer. Les Vengeurs nouvellement formés, qui poursuivaient Namor en sous-marin, retrouvèrent et réveillèrent la silhouette, dont l’identité les stupéfia. Même dévasté par la mort supposée de Bucky et par la perte de tout ce qui était familier pour lui, Cap se rétablit rapidement quand l’allié de Namor, le D’bari Vuk, transforma les Vengeurs en pierre. Accompagné par le jeune associé des Vengeurs Rick Jones, Cap traqua et confronta l’extraterrestre, faisant de lui un allié et aidant les Vengeurs restaurés à défaire Namor. Rejoignant les Vengeurs en tant que première recrue, Cap forma une amitié proche avec ses coéquipiers Thor, Iron Man (Tony Stark), Giant-Man (Hank Pym) et la Guêpe et avec leur majordome Edwin Jarvis. Peu après, les Vengeurs travaillèrent aux côtés de l’autre super équipe majeure de New York, les Quatre Fantastiques, dans la poursuite de l’ancien camarade de Rick, Hulk, un fondateur séparé des Vengeurs. Rick faisait pression pour devenir lui-même un membre à plein temps des Vengeurs, mais son nouveau mentor Cap s’y opposa, ne voulant pas risquer de perdre un autre jeune partenaire.

 

Le retour de Cap, rapporté à travers le monde, amena le Baron Zemo, longtemps retiré, à sortir de son isolement. Furieux que son ennemi vécût encore, Zemo organisa plusieurs criminels surhumains en tant que Maîtres du Mal et les envoya contre les Vengeurs, le premier de nombreux combats avec diverses incarnations des Maîtres. Peu après, Cap et les Vengeurs repoussèrent une invasion du voyageur temporel Kang le Conquérant, confrontèrent le soi futur alternatif de Kang Immortus et rencontrèrent les mutants héroïques X-Men pendant une enquête sur l’extraterrestre Lucifer. Initialement, Cap et les Vengeurs avaient peu de contact avec les plus importants justiciers solitaires de New York, Spider-Man (Peter Parker) et Daredevil (Matt Murdock), mais Cap vint à les respecter les deux.

 

Après que Cap défît l’Armée d’Assassins de Zemo, Zemo fit lancer par ses Maîtres un assaut final sur les Vengeurs et enleva Rick Jones. Pendant que les autres Vengeurs défirent les Maîtres, Cap attaqua la forteresse sud-américaine de Zemo, où Zemo se tua lui-même accidentellement en provoquant une avalanche dans son combat contre Cap, vengeant le meurtre supposé de Bucky. Retournant à New York, Cap apprit que les autres Vengeurs prenaient des congés par rapport à l’équipe et qu’ils avaient déjà recruté les hors-la-loi repentis Œil de Faucon (Clint Barton), Vif-Argent et la Sorcière Rouge comme remplaçants. Imperturbable face aux crimes antérieurs du nouveau trio, Cap devint chef des Vengeurs à plein temps en tant que seul ancien membre restant. Sa direction aida à soulager le scepticisme public au sujet de la nouvelle composition, surnommée « le Quatuor Dingue de Cap ». Bien que physiquement plus vieux de seulement quelques années que ses nouveaux coéquipiers, Cap devint un mentor pour le trio, aidant l’assimilation de Vif-Argent et de la Sorcière Rouge aux USA et payant les frais de la rébellion juvénile d’Œil de Faucon.

 

Se souvenant des vantardises du Crâne Rouge au sujet de « der Tag », Cap voyagea en Allemagne et sauve presque seul le monde de trois monstrueux robots Dormeurs, créés par le Crâne grâce à des données de l’exhumation d’Eisendorf en 1944. Peu après, il aida l’agent du SHIELD Sharon Carter à récupérer l’explosif Enfer 42 du groupe subversif AIM des mains de Batroc le Sauteur, un mercenaire flamboyant qui en vint à considérer Cap comme son adversaire favori. L’ami du temps de la guerre de Cap Nick Fury, aujourd’hui Directeur du SHIELD, le recruta dans d’autres opérations contre l’AIM et lui offrit d’adhérer au SHIELD, ce que Cap déclina, préférant rester actif avec les Vengeurs et en tant qu’agent solo. Pendant les conflits continuels du SHIELD avec l’AIM, Cap apprit que l’organisation ennemie avait découvert et réveillé le Crâne Rouge, qui récompensa leur hospitalité en volant le Cube Cosmique presque omnipotent. Combattant son plus vieil ennemi pour la première fois depuis la guerre, Cap manipula l’ego du Crâne pour le forcer à un combat physique, puis lutta avec lui pour le Cube lui-même. Déchaînant son pouvoir, le Crâne provoqua un tremblement de terre et disparut à nouveau sous des décombres. Suite à son rétablissement, le Crâne attira son ennemi dans un piège grâce à un double robotique de Bucky, mais échoua à rançonner Cap en une trahison supposée par une menace contre New York.

 

Après avoir partagé plusieurs aventures, Cap et Sharon tombèrent amoureux, mais quand elle rejeta sa demande en mariage, Cap décida d’abandonner sa lutte contre le crime et révéla sa véritable identité au public. Il rétracta bientôt sa décision et retourna à l’action, mais avant qu’il ne pût partager la nouvelle avec Sharon, elle disparut sur une mission en infiltrant les opérations de l’imitateur de Zemo Franz Gruber. Quand le test par Gruber de son Projecteur de Chaleur Solaire empiéta sur la frontière du Wakanda, Cap aida la Panthère Noire, fils de T’chaka et dirigeant du Wakanda, à le désarmer et Sharon les aida à vaincre Gruber. Quand Cap prit par la suite son premier congé majeur des Vengeurs, il nomma la Panthère comme remplaçant. Cap confronta à nouveau le Crâne, qui avait réveillé le quatrième Dormeur pour semer le chaos. Avec l’aide de Sharon, Cap désactiva le robot, mais le Crâne et ses alliés de longe date, les Exilés, enlevèrent Sharon en réponse. Cap s’échappa avec elle et mena le SHIELD sur l’Ile des Exilés, forçant le Crâne à fuir. Des semaines plus tard, Cap assista au mariage de la Guêpe et de Hank Pym (désormais Pourpoint Jaune).

 

Pendant ce temps, Rick Jones renouvela ses efforts pour devenir le partenaire de Cap et Cap permit au jeune homme de l’accompagner au combat contre les terroristes de l’Hydra, menés alors par Madame Hydra. Quand l’Hydra enleva plus tard Rick, Cap sauva son nouveau bras droit. Pendant cette mission, Cap fit semblant d’être abattu, laissant un masque réaliste de Steve Rogers convaincre le monde que l’identité de Rogers était fausse pour protéger sa confidentialité. Quand lui et Rick continuèrent leur guerre contre l’Hydra, ils se heurtèrent à un vieil ennemi des Vengeurs, le Fantôme de l’Espace, qui, dans le cadre de son nouveau plan, supprima la connaissance dans le monde de l’identité secrète de Cap. Mais le Crâne Rouge, ayant récupéré le Cube Cosmique, rendit cette connaissance presque hors de propos quand il échangea de corps avec Cap. Exultant de pouvoir tromper le monde, poussant même Rick à quitter son rôle de bras droit, le Crâne envoya Cap (dans le corps du Crâne) sur l’Ile des Exiles, où les Exilés, croyant que Cap était leur ancien chef, cherchèrent à se venger de ses trahisons passées. S’échappant, Cap se lia d’amitié avec l’aventurier Sam Wilson. A l’insu des deux hommes, Wilson, anciennement le criminel « Snap » Wilson, avait subi une altération de la personnalité par le Crâne pour devenir finalement le partenaire de Cap, plantant le décor pour une trahison future potentielle. En tant que le Faucon costumé, accompagné par son oiseau entraîné Redwing, Wilson aida Cap à confronter le Crâne, qui retourna son ennemi et lui-même dans leurs corps véritables afin de mieux savourer son triomphe. Avant que le Crâne ne pût détruire la paire, cependant, l’AIM se vengea de sa trahison antérieure en privant le Cube de son pouvoir, même si le Crâne s’échappa à nouveau. Après être retourné à New York avec le Faucon, Cap fut parmi les Vengeurs manipulés par le joueur extraterrestre Grand Maître, qui envoya certains des Vengeurs en 1942 pour combattre les Envahisseurs, dont le Cap du temps de la guerre.

 

Prenant un bref congé sabbatique, Cap voyagea à travers les USA en moto pour la contemplation et l’appréciation de la campagne. Pendant cette période, il contraria le retour rapide du Crâne Rouge en déjouant son enlèvement d’un dirigeant étranger, puis rencontra un Bucky apparemment ressuscité, en réalité un androïde utilisé dans le cadre de la manipulation par le chef muté de l’AIM Modok d’un autre androïde qu’il croyait être l’ancien chef de l’Hydra, le Baron Strucker. Modok espérait que son assassin programmé tuerait ou démoraliserait Cap, mais l’androïde simulait trop bien Bucky et se sacrifia pour sauver la vie de Cap. De retour à New York, comme le Crâne en avait eu l’intention, Cap et le Faucon devinrent justiciers partenaires contre les semblables du chef de gang Face de Pierre et du Docteur Gorbo le muté « Singe Monstre ». Quand plusieurs officiers de police disparurent, Cap fut recruté sous couverture en tant qu’officier pour enquêter. Même si lui et le Faucon relièrent bientôt les crimes aux efforts de la Gargouille Grise pour créer une armée de pierre vivante, Cap resta actif en tant qu’officier de police pour combattre le crime sous les deux identités. Quand l’amie activiste du Faucon Leila Taylor rejoignit l’extrémiste Milice du Peuple, Cap exposa leur chef comme étant le Crâne Rouge, qui était revenu aux bases nazies en tant qu’agitateur, puis il fit équipe avec les Vengeurs, le Kree Captain Marvel et d’autres pour intervenir dans la guerre Kree-Skrull vieille de plusieurs millénaires après qu’elle menaçât la Terre.

 

Enquêtant sur les activités de l’Hydra à Las Vegas, Nevada, aux côtés de la nouvelle unité du SHIELD de Sharon, la Force Féminine, Cap relia la dernière direction des terroristes au Caïd du Crime, uniquement pour apprendre que cette faction de l’Hydra, comme la Milice du Peuple, était en réalité dirigée par le Crâne Rouge, qui libéra un cinquième Dormeur sur Las Vegas. Rejoints par le Faucon, Cap et ses alliés détruisirent le robot géant. Après avoir assisté à une réunion des Commandos Hurlants, Cap accompagna Sharon pendant de longues vacances en retard aux Caraïbes, mais sa place à New York fut usurpée par les Captain America et Bucky remplaçants des années 50, libérés de leur stase longue de plusieurs décennies. Ils traquèrent le vrai Cap sur sa retraite insulaire, suivis par le Faucon, qui rejoignit Cap et Sharon pour défaire les fous. Cap et le Faucon affrontèrent plus tard Vipère (Jordan Dixon), dont le poison réagit avec le sérum du Super-Soldat dans les veines de Cap pour donner à Cap une force surhumaine. Vipère fit également équipe avec l’Anguille (Leopold Stryke) et le Cobra (Klaus Voorhees) pour combattre Cap et le Faucon en tant que l’Escouade du Serpent et des variations de ce groupe à thématique de serpent tourmenteraient Cap de manière répétée.

 

Cap fut réuni avec une amie du temps de la guerre quand il sauva Sharon et Peggy Carter du psychiatre criminel Docteur Faust et Cap renouvela ses liens avec Namor quand les Vengeurs firent équipe avec les Défenseurs. Malheureusement, un héritage plus sombre de la carrière antérieure de Cap fit surface en tant que le Phénix costumé, le fils du Baron Zemo Helmut, héritier de la baronnie, du génie et surtout de la haine d’Heinrich pour Captain America. Quand le Faucon intervint dans le match de rancœur, le jeune Zemo périt apparemment dans une cuve de l’Adhésif X de son père.

 

Accusé de meurtre par l’Empire Secret, Cap mena d’autres héros pour déjouer leur assaut sur la Maison Blanche et fut horrifié d’apprendre que le chef de l’Empire était un fonctionnaire de haut rang du gouvernement américain. Pendant ce moment dévastateur, Cap fut parmi les Vengeurs passés et futurs de diverses périodes temporelles tirés hors du temps par un Rick Jones venant de plusieurs années dans le futur pour sauver l’humanité des Gardiens du Temps. Suite à la défaite des Gardiens du Temps, Cap fut renvoyé au moment de son départ sans souvenirs de son expérience temporelle, toujours profondément secoué par l’affaire de l’Empire Secret. Les circonstances lui laissèrent initialement peu de temps pour la rétrospection, car lui et les Vengeurs rejoignirent Captain Marvel contre la menace cosmique de Thanos. Cap renouvela son amitié avec l’ancien membre de la Légion de la Liberté Whizzer quand les Vengeurs affrontèrent le fils muté de Whizzer Nuklo et peu après Cap et Sharon accompagnèrent la Chose sur la Terre-691 du XXXIe Siècle, foyer des Gardiens de la Galaxie, où ils aidèrent à combattre les conquérants badoons de cette Terre. Mais ni les souvenirs de ses victoires du temps de la guerre, ni la connaissance de l’héritage de son héroïsme un millier d’années dans le futur ne purent sauver son âme blessée et Cap, désenchanté, se retira à nouveau, préférant l’inaction à symboliser une nation corrompue par l’Empire.

 

Cap aida son ancien partenaire le Faucon à une occasion contre la menace de Lucifer sans porter son costume, mais il ne pouvait pas résoudre à être Captain America à nouveau. Après que son collègue Vengeur Œil de Faucon le convainquit qu’il avait toujours l’ambition d’être un héros, Steve décida de prendre une nouvelle identité costumée, une sans le bagage qu’il sentait que le costume de Captain America portait. Sous sa nouvelle identité, il devint le Nomade, l’homme sans pays. Alors qu’il établit sa nouvelle identité, le Faucon aida à entraîner un jeune homme nommé Roscoe pour être le nouveau Captain America.

 

Lors de sa première sortie en tant que le Nomade, Rogers combattit l’Escouade du Serpent menée par Vipère, l’ancienne Madame Hydra, qui planifiait d’utiliser la Couronne du Serpent de Lémurie pour contrôler Hugh Jones, président de la Roxxon Oil Corporation. Au cours du combat, le Nomade trébucha sur sa propre cape, donnant à ses ennemis le temps nécessaire pour s’enfuir. Il enleva la cape après cet incident. Faisant équipe avec le Prince des Mers, le Nomade contrecarra la mainmise de Roxxon par l’Escouade du Serpent, mais Vipère et le Cobra s’enfuirent. Peu après, le Nomade rendit visite aux Vengeurs et promit de revenir dans leurs rangs quand il aurait arrêté Vipère et le Cobra.

 

Le Nomade captura finalement le Cobra, mais Vipère subit apparemment un décès flamboyant au cours d’une fusillade avec les autorités et la Couronne du Serpent fut perdue dans le bâtiment où elle livra sa dernière bataille. Après cette aventure, le Nomade patrouilla dans les rues de New York, combattant le gangster de Harlem Coq de Combat. Quand l’animal de compagnie du Faucon Redwing attira l’attention du Nomade, il l’emmena jusqu’au corps de Roscoe, qui avait été massacré par le Crâne Rouge, montrant son mépris pour quiconque imitant Captain America. Le Faucon avait été laissé en vie pour raconter à Rogers ce qui était arrivé et le Nomade réalisa qu’il devrait affronter le Crâne Rouge à nouveau. Rogers eut une révélation soudaine, décidant qu’il avait été naïf d’abandonner son pays si facilement et qu’il avait une responsabilité de faire face à toutes les menaces contre les Etats-Unis. Il résolut finalement sa crise d’identité, trouvant la détermination dont il avait besoin pour défendre son pays une fois de plus et il reprit sa carrière en tant que Captain America.

 

Dans la bataille qui suivit, le Crâne révéla son rôle dans l’origine du Faucon, donnant au partenaire de Cap sa propre crise identitaire. Cap accompagna le Faucon au tribunal, quand son partenaire fit face aux accusations pour ses crimes antérieurs. Suite à une perturbation de l’Homme aux Echasses, le Faucon fut libéré sur parole, lui permettant de combattre le crime aux côtés de Cap. Après être revenu chez les Vengeurs, Cap rencontra le Contemplateur, un Doyen de l’Univers, qui l’envoya dans un voyage à travers l’histoire américaine pour l’éclairer sur la vraie signification de son rôle en tant que symbole national. Suite à cette expérience, la super force de Cap s’effaça, mais ne le laissa pas moins formidable qu’avant.

 

Cap voyagea en Grande-Bretagne et travailla avec Captain Britain (Brian Braddock), le SHIELD et son homologue britannique STRIKE pour arrêter le terrorisme à Londres du Crâne Rouge. A son retour, lui et le Faucon empêchèrent les Forces Royalistes d’Amérique de rendre les USA fous avec leur Bombe Folle, puis confronta le Peuple de la Nuit déjà fou, qui les entraîna dans une autre dimension. Après que Cap et les Vengeurs fussent contrôlés mentalement dans une guerre entre Attuma et le Docteur Fatalis, Cap travailla avec Fatalis contre un autre des plans du Crâne. Des semaines plus tard, le Crâne fut également révélé comme étant le financier du chaos mondial causé par les créatures mutées de l’ancien scientifique nazi Arnim Zola. Suite aux épreuves de force des Vengeurs avec Thanos et Korvac ainsi qu’une rencontre avec Lyle Dekker sous sa nouvelle forme de l’androïde Améridroïde, Cap perdit tous ses souvenirs de sa vie antérieure en tant que Steve Rogers, peut-être en tant qu’effet à retardement de ses traumatismes physiques et mentaux passés. Après différentes rencontres avec la Corporation criminelle, qui avait infiltré les Super Agents du SHIELD nouvellement organisés, Cap subit une procédure qui restaura apparemment ses souvenirs, mais activa uniquement les faux qu’il avait reçus en 1941. Revenant brièvement à sa forme d’avant le sérum, Cap récupéra à temps pour sauver Nick Fury et des douzaines d’autres agents du SHIELD de l’asservissement par le Crâne Rouge. Le SHIELD demanda à Cap de vérifier la sécurité du Projet : Pegasus, où lui et la Chose des Quatre Fantastiques empêchèrent Victorius, destinataire d’une autre imitation du sérum du Super-Soldat, de faire un mauvais usage du Cube Cosmique. Les enquêtes continuelles de Cap sur la Corporation menèrent à la défaite de ses ennemis, exposant le Super Agent Vamp comme étant une taupe prenant ses ordres du Sénateur Eugene Stivak, un autre officiel corrompu du gouvernement, qui fut trahi par son aide, Curtiss Jackson. Une nouvelle menace émergea avec la Force Nationale du Docteur Faust, dont le chef fantoche, le Grand Directeur, était le Captain America des années 50 endoctriné par le Docteur Faust. Sharon infiltra la Force, mais fut apparemment endoctrinée et brûlée à mort, même si elle simula en fait sa mort et partit sous couverture pour le SHIELD.

 

Après que l’agent de liaison fédéral Henry Peter Gyrich imposa des changements dans la composition des Vengeurs pour remplir des exigences du gouvernement, le Faucon rejoignit brièvement l’équipe et travailla à nouveau de près avec Cap, dont les vrais souvenirs d’avant la guerre refirent surface après avoir trouvé son journal et d’autres mémentos. Il considéra un possible changement de carrière quand le Nouveau Parti Populiste essaya de l’enrôler dans leur campagne pour les présidentielles américaines avec un soutien populaire massif, mais Cap décida finalement de ne pas être candidat pour une fonction publique. Il fut réuni avec ses alliés de la guerre dans la famille Falsworth quand ils l’appelèrent en Angleterre pour les aider contre un Baron Blood ressuscité. Pendant cette rencontre, l’identité d’Union Jack, inutilisée depuis la mort de Brian Falsworth en 1953, fut adoptée par l’ami de la famille Falsworth Joey Chapman. Après avoir quitté l’Angleterre et avoir détruit le satellite tueur que le Crâne Rouge utilisait dans une tentative pour faire chanter les USA, Cap fut attiré dans un autre des pièges de son adversaire par Edward Ferbel, un pion utilisant son ancienne identité du Nomade, mais le Crâne rencontra à nouveau la défaite quand un autre pion, l’Améridroïde, se retourna contre lui. Cap devint plus proche des autres Vengeurs vétérans Iron Man et Thor quand il apprit leurs identités secrètes quand ils furent tous brièvement emprisonnés par l’Homme-Molécule.

 

Dans sa vie privée, Cap établit une romance avec sa nouvelle voisine Bernadette « Bernie » Rosenthal et fut réuni avec son ami d’enfance Arnie Roth, puis sauva l’amoureux d’Arnie, Michael Bech, de ravisseurs inaperçus, même si Michael fut laissé comateux par l’expérience. Attendant des nouvelles de sa guérison, Cap assista à une réunion des Commandos Hurlants pendant laquelle l’officier commandant de longue durée des Hurleurs, le général Sam Sawyer, mourut en les sauvant tous d’un LMV du Baron Strucker. Cap dut faire face au passé encore plus vigoureusement quand le Contemplateur accorda un dernier souhait à un Jeff Mace mourant et envoya Cap, Mace et d’autres anciens Captain America en action ensemble sur la Terre-8206 alternative.

 

Helmut Zemo, vivant, mais horriblement défiguré après sa première défaite, adopta le titre de son défunt père en tant que Baron Zemo et se révéla comme étant le tourmenteur d’Arnie et Michael, enlevant les deux hommes. Michael mourut pendant que son esprit fut piégé dans l’une des créatures mutées de Zemo, mais Arnie, frappé de chagrin, resta loyal à Cap et terrassa Zemo quand ils le confrontèrent. Cap interrompit ensuite les efforts de l’allié métamorphe de Zemo Primus pour s’emparer de sa vie de Steve Rogers, apprenant dans le processus que Bernie avait découvert son identité secrète. Echouant à inverser la descente d’Iron Man dans l’alcoolisme, Cap eut une meilleure influence sur Jack Monroe, anciennement le Bucky des années 50, qui trouva un nouveau but en tant que bras droit de Cap dans une version du vieux costume du Nomade de Cap. Peu après, Jeff Mace succomba au cancer avec Cap à son chevet, mais Cap fut témoin d’une naissance étonnante quand le Cube Cosmique, après des années de mauvais usage par le Crâne Rouge et d’autres, se développa en une forme de vie consciente finalement connue sous le nom de Kubik. Cap confronta un futur plus sombre quand le cyborg Deathlok le recruta pour défaire le dictateur Hellinger dans la dystopie de la Terre-7484, mais au retour de Cap, un nouveau futur se mit en place quand Bernie le demanda en mariage.

 

Cap, de multiples Vengeurs et de nombreux autres héros furent téléportés sur un Battleworld artificiel et opposés à l’armée de super vilains du Docteur Fatalis par le Beyonder presque omnipotent. Comme les loyautés changeaient à travers le conflit, Cap combattit son camarade de la guerre Logan, désormais le X-Man Wolverine. S’emparant brièvement du pouvoir du Beyonder, Fatalis sema le chaos, brisant même le bouclier de Cap, mais Fatalis fut vaincu et Cap utilisa les propriétés uniques de Battleworld pour reformer sa chère arme par pure volonté, bien que pas sans conséquences ultérieures. Pendant ce temps, le Crâne Rouge commença à vieillir rapidement quand les effets de son animation suspendue s’effacèrent. Déterminé à mourir au combat avec son plus vieil ennemi, le Crâne lava le cerveau du Nomade pour empoisonner Cap avec des produits chimiques qui le vieillirent de manière similaire. Enlevant Arnie comme Zemo précédemment, le Crâne attira Cap et le Nomade dans son sanctuaire de Skullhouse. Après que ses agents enlevassent le Faucon et Bernie, le Crâne empoisonna Cap et tua apparemment les amis de Cap, le poussant à une frénésie presque meurtrière, mais même un chagrin écrasant et une mort imminente ne purent forcer Cap à tuer le Crâne, qui mourut donc de vieillesse plutôt que dans le combat qu’il désirait. Cap fut bientôt restauré à la normale par les Vengeurs, mais personne ne savait que Zola avait cloné Cap, un clone qui abritait désormais la conscience du Crâne, qui fut satisfait de travailler en coulisses pendant des mois.

 

Revitalisé par cette épreuve, Cap subit une transformation différente quand le sorcier Kulan Gath altéra New York et ses habitants pour s’adapter à son Ere hyborienne (vers 10000 av. J.-C.) partie depuis longtemps, mais même sans souvenirs de sa vraie nature, Cap rallia des rebelles contre Gath, finalement vaincu par les X-Men. New York restaurée, Cap regarda avec fierté quand Œil de Faucon devint le chef d’une branche séparée des Vengeurs sur la Côte Ouest et les deux équipes joignirent d’autres héros pour repousser l’invasion totale planifiée de longue date des extraterrestres Spectres Noirs. Les Vengeurs firent face à une menace plus proche de chez eux quand leur membre androïde Vision prit le contrôle des systèmes informatiques du monde jusqu’à ce que Cap, la Sorcière Rouge et ses autres amis le dissuadassent. Peu après, le Nomade, ne se sentant pas capable de suivre l’exemple de Cap, quitta New York pour une carrière solo. Pendant ce temps, le mercenaire criminel téléporteur Crotale forma la Société du Serpent, dont les nombreux membres confrontèrent Cap de manière répétée.

 

Avec l’aide de Bernie, Cap installa la Hotline Nationale Bannière Etoilée avec des décennies de salaire militaire en retard pour permettre aux gens à travers les USA de rapporter toute menace potentielle au-delà de la portée des autorités conventionnelles. En annonçant le développement, il fut la cible d’une nouvelle menace, l’antinationaliste radical Flag-Smasher. Malgré ce début fâcheux, la hotline grandit pour inclure un réseau national de volontaires informatiques enthousiastes. Quand les Vengeurs déplacèrent partiellement leurs opérations sur l’île de l’Hydrobase, Cap recruta Namor dans l’équipe, juste à temps pour faire face au Beyonder, qui avait suivi ses cobayes sur Terre pour en apprendre plus. Cap confronta ensuite l’aliéné Nuke, manipulé par le Caïd pour attaquer Daredevil et semer le chaos. Cap encaissa un choc plus personnel quand Bernie quitta New York pour fréquenter une école de droit, mettant fin à leur relation.

 

Cap enquêta ensuite sur le tueur de vilains Scourge, dont les victimes comprenaient les traîtres du SHIELD Eclair Bleu et Vamp. Cependant, le Scourge que Cap captura fut lui-même tué par un autre, car plusieurs Scourges étaient actifs dans le programme de vigiles conçu par Angel (Thomas Halloway), mais coopté par le Crâne Rouge toujours supposé mort. Un autre projet du Crâne, le groupe extrémiste ULTIMATUM, fit surface avec Flag-Smasher comme chef apparent. En combattant les terroristes, Cap fut forcé d’abattre un agent de l’ULTIMATUM afin de sauver des otages. Malgré sa victoire, il fut dégoûté d’avoir été forcé de tuer un adversaire pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale. Il fut également dérangé par son accrochage ultérieur perdu contre l’aventurier rival super fort et avide de gloire Super Patriote (John Walker), menant brièvement Cap à se demander s’il avait besoin d’un plus grand pouvoir physique pour rester efficace.

 

Pendant ce temps, Helmut Zemo assembla une douzaine de super criminels en tant que nouveaux Maîtres du Mal, envahissant le Manoir des Vengeurs et tuant presque Jarvis et d’autres. En gardant Cap prisonnier, Zemo le railla en détruisant la poignée de mémentos personnels chéris que Cap avait sauvés de nombreux mois auparavant, une perte qui le frappa plus durement que prévu une fois que les vilains fussent défaits. Cap fit ensuite équipe avec le Nomade contre le seigneur de la drogue de Floride Limace, même si Cap fut troublé par le comportement de plus en plus violent du Nomade. En enquêtant sur le Super Patriote, Cap rencontra un nouvel allié, le catcheur devenu aventurier Demolition Man (ou D-Man), qui l’aida à dévoiler les activités du Courtier en Pouvoir fournisseur de force, Curtiss Jackson de la Corporation. Pendant le conflit, Cap affronta le GI Max augmenté, un autre aspirant héritier au statut de Super-Soldat.

 

La Commission des Activités Surhumaines (CSA), manipulée par le Crâne Rouge toujours caché, déclara que le salaire en retard de Cap avait été envoyé par erreur et demanda à Cap de revenir au service du gouvernement à plein temps en échange. Cap, dans un écho à sa retraite antérieure suite à la débâcle de l’Empire Secret, abandonna son identité et son bouclier de Captain America plutôt que de risquer de compromettre son intégrité par des erreurs potentielles du gouvernement. La CSA nomma John Walker comme Captain America remplaçant, avec son associé Lemar Hoskins comme son partenaire Battlestar. Suite à une autre période de voyage en moto et d’introspection, le vrai Cap forma une équipe de justiciers mobiles avec le Faucon, le Nomade et D-Man et prit une nouvelle identité costumée en tant que Capitaine. Il adopta un nouveau bouclier en adamantium fourni par Iron Man, mais la croisade d’Iron Man pour désactiver les porteurs d’armure utilisant sa technologie le plaça contre les Mandroïdes et les Gardes du gouvernement, des soldats défendant la nation que Cap chérit toujours. Cap rendit le bouclier pendant une tentative pour appréhender Iron Man, la première cassure sérieuse dans leurs années d’amitié.

 

Avec un bouclier de vibranium de la Panthère Noire, Cap continua ses aventures avec ses collègues voyageurs et aux côtés des Vengeurs. En combattant les forces du dieu égyptien de la mort Seth, il porta brièvement le marteau de Thor, prouvant son mérite indépendamment de son costume symbolique. Quand les Vengeurs de l’est se séparèrent peu après, Cap mena une équipe d’anciens membres pour arrêter les expériences mondiales du Maître de l’Evolution, puis rejoignit D-Man et Battlestar dans un assaut sur l’ULTIMATUM, qui avait trahi Flag-Smasher quand il découvrit l’encadrement du Crâne. D-Man périt apparemment dans la base arctique de l’organisation, mais Cap eut peu de temps pour le chagrin car des démons envahirent New York pendant la crise Inferno. Allié avec divers héros pendant cette bagarre, Cap les organisa en tant que nouvelle équipe des Vengeurs. Quand la crise se termina, lui et un John Walker aliéné furent manipulés dans un combat par le Crâne Rouge, sa survie finalement révélée. Avec l’implication du Crâne exposée, la CSA offrit à Cap de revenir à son ancienne identité. Refusant initialement, Cap fut encouragé à accepter par Walker, qui porta par la suite une version de l’uniforme du Capitaine en tant qu’Agent US et rejoignit les Vengeurs de la Côte Ouest, portant le bouclier de vibranium de Cap.

 

Quand la nouvelle composition des Vengeurs de l’est s’avéra intenable, Cap mena une réorganisation des Vengeurs pendant laquelle la majorité des membres actuels et anciens acceptèrent de servir sur une base de garde. Pendant cette période, Cap recruta et entraîna le nouveau membre des Vengeurs Quasar (Wendell Vaughn), anciennement le Super Agent du SHIELD Marvel Man, et aida les Vengeurs à éviter une série d’attaques orchestrées par Vipère et d’autres sur les ordres de Set. Suite à des aventures partagées en traquant les efforts d’Helmut Zemo pour ressusciter son père, Cap devint impliqué romantiquement avec l’ancien membre de la Société du Serpent Diamantin (Rachel Leighton), même si leur relation fut tendue par sa loyauté continue envers certains membres de son ancienne cohorte. Plus tard, en attaquant un entrepôt de drogue, Cap fut exposé à la drogue de marque Ice, qui se lia avec le sérum du Super-Soldat, le rendant désespéré et paranoïaque. Requérant une transfusion complète qui supprima le sérum qui avait amélioré ses capacités pendant si longtemps, Cap resta néanmoins actif en tant que justicier et, après avoir rencontré différentes figures américaines mythiques dans la mystérieuse Terre des Légendes, il apprit que son corps avait régénéré les effets originels du sérum.

 

Quand les hostilités éclatèrent entre les Empires interstellaires kree et shi’ar, leur conflit déstabilisa le soleil de la Terre et Cap mena les Vengeurs pour protéger les intérêts de la Terre. Suite à une série d’aventures spatiales qui les plaça contre la Garde Impériale shi’ar et la Starforce kree, les Vengeurs apprirent que tous les partis avaient été manipulé par l’Intelligence Suprême des Krees dans un effort pour faire avancer l’évolution de la race kree par une presque destruction de l’empire. Iron Man et les autres Vengeurs tentèrent de tuer l’Intelligence malgré les protestations de Cap, qui sentait que l’équipe terrienne n’avait pas le droit d’exécuter un dirigeant extraterrestre. Même si l’Intelligence survécut secrètement, Cap fut perturbé par la volonté de ses coéquipiers de tuer et il prit un autre congé de l’équipe juste quand D-Man s’avéra vivant. Quand le pilote des Vengeurs John Jameson et plusieurs autres surhommes furent attirés dans la base de Dredmund le Druide à Starkesboro, Cap suivit et fut muté en une forme de loup-garou par Nightshade. Cap conserva néanmoins la majorité de sa personnalité et rallia les autres mutés dans une rébellion, mais avant d’être restauré à la normale, il fut attaqué par un double de lui-même, un fourrier de la « Guerre Infinie » lancée contre les surhommes de la Terre par le Mage, un aspect d’Adam Warlock. Alors que le combat continuait dans les rangs des Vengeurs, Cap aida Spider-Man et d’autres à vaincre le gang nihiliste de Carnage, mais l’esprit de combattant de Cap fut manipulé par un autre aspect d’Adam Warlock, la Déesse, qui recruta plusieurs des héros de la Terre pour sa « Croisade Infinie ». Quand la crise fut résolue, Cap aida le Nomade à brise le lavage de cerveau du Docteur Faust et, malgré l’opposition du gouvernement, mena les Vengeurs à Genosha pour sauver la fille de Vif-Argent et Crystal Luna des Acolytes de Magnéto.

 

Dans le sillage de ces nombreuses crises, Cap reçut le choc le plus dur jusque là quand il apprit que, en raison de ses longues années d’action dopées à l’adrénaline, son corps avait finalement trop utilisé la capacité du sérum du Super-Soldat pour restauré son physique amélioré, le menaçant de paralysie. Sachant que plus d’efforts aggraverait sa condition, mais ne voulant pas se retirer, Cap ralentit sa détérioration en utilisant divers accessoires à la place de prouesses physiques, prenant finalement les héros novices Esprit Libre et Jack Flag comme apprentis. Quand sa santé s’écroula finalement, Cap utilisa une armure fournie par Iron Man pour vaincre la paralysie, mais sa condition continua à se détériorer. Arnie Roth mourut d’un cancer des os peu après et Cap, finalement résigné à son destin, se préparer à succomber à la mort. Mais il disparut et ses amis ne trouvèrent que son armure.

 

Même si le monde le croyait mort, Cap avait été enlevé et soigné par Sharon Carter, apprenant finalement qu’elle était toujours en vie. Elle s’était alliée à contrecœur avec le Crâne Rouge, qui croyait que Cap était la seule personne capable de défaire leur ennemi commun, le Maître de la Haine, un clone d’Hitler qui avait assimilé le pouvoir du Cube Cosmique et changeait le monde en un monde que le Crâne ne pourrait jamais diriger. Cap empêcha le Maître de la Haine et le Crâne d’utiliser le pouvoir du Cube et, bien que Sharon était devenue furieuse et amère après son abandon apparent par le SHIELD, ses sentiments pour Cap revinrent graduellement. Suite à la défaite du Crâne, le robot Machiniste utilisa des connaissances confidentielles obtenues pendant le traitement de Cap pour l’accuser de trahison et Cap fut dépouillé de sa citoyenneté et de l’identité de Captain America, agissant en tant qu’« ex-patriote » jusqu’à ce que lui et Sharon prouvassent la vérité. Quand l’entité psionique Onslaught menaça le monde, Cap et plusieurs autres héros moururent apparemment en le défaisant. Cap fut à nouveau ressuscité, cependant, comme le furent ses amis, sur une nouvelle Terre dans une dimension de poche créée subconsciemment par Franklin Richards, fils de Mister Fantastic et de l’Invisible. Par son propre subconscient ou non, Cap reçut une nouvelle vie avec une femme et un fils, uniquement pour qu’elle fût exposée comme une métafiction, une tromperie née de l’histoire imaginaire que Franklin créa pour lui. La Contre-Terre lui présentait également un ennemi tout fait, un double du Crâne Rouge, qu’il affronta avec l’aide de l’adolescente Rikki Barnes, surnommé Bucky. Finalement, Cap et les autres survivants d’Onslaught retrouvèrent leurs vrais souvenirs et retournèrent sur Terre, laissant leur légende pour inspirer les héros restant sur le monde de Franklin, qui fut préservé comme Contre-Terre.

 

Suite au retour en masse, Cap mena la liste presque complète des Vengeurs contre Morgane la Fée, qui changea la réalité en un monde médiéval où les Vengeurs étaient ses guerriers, mais Cap brisa le sort et aida ses coéquipiers à faire de même. Ils furent rapidement contrôlés à nouveau par Helmut Zemo, qui, en l’absence de Cap, avait réorganisé les Maîtres du Mal en une équipe de supposés héros, les Thunderbolts. Heureusement, la majorité des Thunderbolts se rebellèrent contre les plans de Zemo, libérant les Vengeurs et trouvèrent finalement la rédemption sous la direction d’Œil de Faucon. Pendant une bataille avec l’Hydra, le bouclier indestructible de Cap fut perdu dans l’Océan Atlantique et il utilisa initialement un double de son bouclier triangulaire de la guerre comme remplaçant. Après avoir défait le Skrull appelé l’Hydra Sensationnel, qui l’avait imité pour inciter le public à la paranoïa et à la panique, Cap obtint un nouveau bouclier énergétique. Cap et Iron Man furent à nouveau en désaccord quand Iron Man utilisa une technologie télépathique pour effacer les souvenirs dans le monde de sa véritable identité, comme le Fantôme de l’Espace l’avait fait pour Cap des années auparavant, ce que Cap considérait excessivement inopportun.

 

Suite à un autre combat avec le Crâne Rouge et son Cube Cosmique réacquis, Cap récupéra son bouclier, mais découvrit une imperfection involontairement introduite pendant sa recréation par Cap sur Battleworld longtemps auparavant, une imperfection qui menaçait de se répandre et de détruire tout le métal autour du monde jusqu’à ce que l’ennemi de la Panthère Noire Klaw la neutralisât accidentellement. Cap porta son bouclier retrouvé au combat contre un prédécesseur inimaginable quand l’AIM réveilla Clinton McIntyre, désormais surnommé Protocide, qui se retourna finalement contre ses bienfaiteurs quand Cap l’aida à vaincre son lavage de cerveau. La dernière relation romantique de Cap, avec le procureur Connie Ferrari, se termina peu après, quand la quête de Cap pour son frère révéla qu’il était devenu le terroriste appelé la Réponse. Après avoir brisé une alliance entre le Crâne Rouge et le Maître de la Haine sur un Héliporteur volé du SHIELD, Cap accepta d’entraîner les Rédempteurs, des criminels surhumains au service du gouvernement, ne réalisant pas qu’il les mènerait contre des terroristes anti-Latvérie menés par le Bucky de la Contre-Terre, dont la planète natale avait été conquise par le Docteur Fatalis.

 

Les Vengeurs et tous les héros de la Terre firent ensuite face à une série de crises quand Kang lança un assaut global inégalé par aucun de ses efforts antérieurs, causant un chaos mondial empiré par des menaces en concurrence comme Graviton, qui tua la majorité des Rédempteurs, et Orrgo. Des millions de personnes périrent, mais les Vengeurs et leurs alliés repoussèrent finalement les forces de Kang et Cap lui-même terrassa Kang en combat singulier. Des discordes internes frappèrent la communauté des super héros quand les Défenseurs fondateurs, dont l’ami de Cap Namor, devinrent l’Ordre, des aspirants dictateurs sous l’influence du super scientifique Yandroth. Même après avoir vaincu l’influence de Yandroth et abandonné leurs plans de conquête, les Défenseurs devinrent plus distants de Cap et des autres.

 

En combattant des terroristes aux USA, Cap fut de nouveau forcé de prendre une vie pour en sauver d’autres, tuant le chef terroriste al-Tariq. Espérant décourager des contre-attaques sur les USA, Cap se démasqua devant le monde pour donner un visage individuel à la mort d’al-Tariq. Une autre discorde internationale apparut quand Thor et Iron Man s’affrontèrent au sujet de la discorde que le soutien de Thor à ses admirateurs terriens avait causé et Cap se dressa entre ses deux amis, son exemple calmant le dieu du tonnerre comme peu de gens pourraient le faire. Peu après, Cap apprécia une romance éclair avec Rebecca Quan et enquêta sur la vie du Super-Soldat presque oublié Isaiah Bradley, qui devint son ami.

 

Quand les Vengeurs aidèrent à contenir le désastre de la Zone Rouge toxique qui tua des centaines d’Américains, Cap relia la création de la Zone au Secrétaire américain à la Défense Dell Rusk, en réalité le Crâne Rouge déguisé, ayant infiltré une fois de plus le gouvernement. Même si son imposture fut exposée, un autre des projets du Crâne survivait dans la nouvelle équipe soutenue par le gouvernement des Envahisseurs proactifs, avec l’Agent US comme chef de terrain. Dégoûté par la violence gratuite des activités internationales du groupe, Cap fut d’autant plus découragé quand Namor rejoignit les efforts de l’Agent US. Les interactions déplaisantes des Vengeurs avec d’autres agents du gouvernement, les mutants endurcis et téméraires de X-Statix, ne firent pas du bien à l’optimisme de Cap. Attirés dans des conspirations gouvernementales supplémentaires en aidant le Faucon, Cap rencontra son dernier imitateur du Super-Soldat, l’Anti-Cap, que Cap essaya, mais échoua à sauver de plus de manipulation gouvernementale. Il s’éloigna également de Sharon Carter au sujet de son implication dans le Projet : Contingence anti-mutant. Quand la dimension natale de Thor fut menacée par Ragnarok, Cap et Iron Man, toutes leurs différences oubliées, l’accompagnèrent pour combattre les ennemis d’Asgard, mais Thor les renvoya finalement sur Terre plutôt que de risquer leurs vies et il périt apparemment peu après. De retour sur Terre, quand un Zemo supposément réformé et plus défiguré retrouva la tête des Thunderbolts, la défiance de Cap envers Zemo aida à déclencher une confrontation brutale entre les Vengeurs et les Thunderbolts pendant laquelle Zemo fut horriblement défiguré à nouveau en protégeant Captain America.

 

Finalement, le jour le plus sombre des Vengeurs survint quand la Sorcière Rouge, folle après des années de lutte avec ses pouvoirs, ébranla divers coéquipiers par altération mentale, attirant même Cap dans un interlude apparemment romantique avec elle, puis elle altéra la réalité elle-même pour envoyer des doubles de nombreux ennemis des Vengeurs contre eux, se terminant par les morts apparentes d’Œil de Faucon, de la Vision et d’autres. Des jours plus tard, plus seul qu’il ne l’avait été au cours des ans, Cap fut apparemment réuni avec Diamantin, étant utilisée comme pion du Crâne Rouge. Cependant, à la surprise du Crâne et de Cap, elle s’avéra être un double androïde. Cap fit face à une autre ancienne flamme quand Ana Soria, désormais connu en tant que Reine, refit surface et menaça New York jusqu’à ce que Spider-Man la défît.

 

La suite de découragements de Cap atteignit son sommet quand les meurtres apparents du Crâne Rouge et du Nomade furent reliés au Soldat de l’Hiver, révélé comme étant Bucky. Même si Cap brisa le lavage de cerveau de Bucky grâce au Cube Cosmique, son ancien partenaire fuit. Cap se sentit plus optimiste quand lui et plusieurs autres super héros aidèrent à contenir une évasion de masse de criminels surhumains au Raft. Lui et Iron Man formalisèrent ce groupe comme une nouvelle équipe de Vengeurs, mais le gouvernement et le SHIELD (désormais dirigé par une Maria Hill sans pitié) se méfièrent de l’équipe et la communauté des super héros plus grande restait de plus en plus instable. Même si les Envahisseurs de l’Agent US se séparèrent après un désastre orchestré par le Crâne Rouge, les Thunderbolts défirent les Vengeurs dans le cadre d’une conspiration gouvernementale entreprise par Zemo et d’autres pour humilier le nouveau groupe de Cap. Cap devint également concerné par les activités de héros adolescents non supervisés comme les Fugitifs et les Jeunes Vengeurs, dont les membres comprenaient un nouveau Patriote (le petit-fils d’Isaiah Bradley Eli Bradley). Quand une Sorcière Rouge toujours folle créa une nouvelle réalité où l’humanité était dirigée par la Maison de M mutante, Cap, rendu âgé dans une nouvelle histoire où il n’entra jamais en animation suspendue, ne joua aucun rôle dans la restauration subséquente de la réalité. La Sorcière Rouge disparut après avoir enlevé les pouvoirs de la majorité des mutants de la Terre.

 

Nick Fury recruta ensuite Cap pour infiltrer la communauté insulaire de Providence, menée par l’aspirant sauveur mutant du monde Cable. Après des semaines en tant qu’artiste à Providence, Cap confronta Cable, qui tenta de gagner Cap à sa perspective de refaire le monde, révélant que la légende et le bouclier de Cap survivraient des milliers d’années dans l’ère de Cable de la Terre-4935. Entièrement convaincu ni par Fury, ni par Cable, Cap tenta de mieux préparer le futur de la communauté des super héros en fournissant un entraînement de Vengeurs aux Jeunes Vengeurs et encouragea même leur membre archère Kate Bishop à adopter le nom de code Œil de Faucon. Cap intervint ensuite quand Wolverine, ses nombreux souvenirs refoulés ayant été restaurés après la chute de la Maison de M, commença à traquer des ennemis passés, dont Nuke et le Soldat de l’Hiver, avec qui Cap fut brièvement réuni à Londres pendant une attaque du Crâne Rouge.

 

Quand le gouvernement américain émit un Acte d’Enregistrement des Surhommes (SHRA) demandant à tous les super héros de s’enregistrer au service du gouvernement, Iron Man défendit agressivement la nouvelle loi. Les requêtes de Cap pour revoir la législation furent ignorées et il se rebella plutôt que de traquer les héros rebelles. Une guerre civile divisa la communauté des super héros quand des héros s’allièrent avec les forces ratifiées par le gouvernement d’Iron Man ou avec la résistance de Cap, les « Vengeurs Secrets ». Les Thunderbolts de Zemo travaillèrent pour Iron Man, mais Zemo aida aussi secrètement Cap, convainquant finalement Cap qu’il avait au moins le potentiel pour se réformer. Zemo restaura même les mémentos personnels de Cap, les mêmes qu’il avait détruits longtemps auparavant. Pendant le combat final de la guerre civile, les forces de Cap furent au bord de la victoire quand il nota que les travailleurs de situation d’urgence comme les pompiers, les ambulanciers et les infirmières soutenaient l’équipe d’Iron Man. Horrifié de réaliser que les gens communs s’opposaient à sa position, Cap opta pour mettre fin au conflit destructeur en se rendant aux autorités. La majorité du mouvement anti-enregistrement s’écroula bientôt sans sa direction. Suite à son arrestation, un complot orchestré par le Crâne Rouge, Arnim Zola, le Docteur Faust et d’autres culmina avec l’assassinat de Cap par une Sharon Carter sous lavage de cerveau, qui l’abattit apparemment à bout portant.

 

En réalité, le tir désynchronisa Cap dans le temps, lui faisant revivre des moments de son passé. Pendant que cap était officiellement décédé, Bucky prit le costume de Captain America. Le Crâne Rouge mit finalement au point son plan pour ramener Cap dans le présent, mais avec son esprit contrôlant le corps de Cap. Cependant, Cap défit le Crâne Rouge dans son esprit et le chassa de son corps. Découvrant que Bucky s’était adapté à son nouveau rôle, Rogers l’encouragea à continuer en tant que Captain America. Cependant, Rogers reprit brièvement son rôle de Cap pour mener les Vengeurs contre Norman Osborn, le criminel fou en charge de l’Initiative, la force d’intervention surhumaine des Etats-Unis. Avec la défaite et l’exposition publiques d’Osborn, Rogers accepta l’offre du président de remplacer Osborn en tant que nouveau directeur en charge des super héros d’Amérique. Pendant que Bucky continua à servir comme Captain America, Steve aida à reconstruire les Vengeurs, formant et menant notamment les Vengeurs Secrets avec l’aide de Sharon.

 

Quand Barnes fut apparemment tué par la fille du Crâne Rouge Péché (Sinthea Schmidt), pendant qu’elle était un héraut de la déité maléfique asgardienne Serpent (Cul), Rogers reprit le rôle de Cap et mena les Vengeurs pour combattre les forces du Serpent. Prenant la direction des Vengeurs, Rogers recruta Œil de Faucon (Clint Barton) pour le remplacer comme chef des Vengeurs Secrets. L’ancien agent allié Nom de Code Bravo, perdu pendant des décennies dans le monde de rêve extradimensionnel de Jimmy Jupiter (James Jankovicz) Pays de Nulle Part, revint avec une nouvelle faction de l’Hydra, accusa Cap pour ce qu’il voyait comme un gouvernement américain corrompu et avait l’intention d’utiliser les pouvoirs de Jimmy Jupiter pour remodeler le monde en une utopie. Bravo infecta Cap avec un virus nanotech presque indétectable créé par le Machiniste qui renvoya son corps à sa forme pré-Super Soldat, même si Cap défit Bravo malgré tout. Au milieu d’une crise créée par la libération de Bombes Folles (des appareils soniques qui causaient une folie localisée) par un groupe non révélé, un Rogers affaibli commença à perdre la foi en sa mission, doutant de lui-même et de son rôle en tant que champion de l’Amérique. Dans un affrontement avec le Machiniste, Sharon Carter acquit les informations nécessaires pour purger le virus nanotech de Rogers, qu’Iron Man soigna à temps pour lui permettre d’arrêter les saccages du Faucon affecté par une Bombe Folle. Rogers défit le Captain America (William Burnside) des années 50 et le SHIELD emmena Burnside pour le soigner et restaurer son esprit. Rogers rejoignit les Illuminés, mais quand il fut en désaccord sur les méthodes pour arrêter les incursions universelles, un événement où deux Terres entrent en collision, le Docteur Strange effaça mystiquement ses souvenirs. Cependant, il se rappela après que le mercenaire Orbe libéra les secrets du Gardien Uatu et il planifia pour les Vengeurs de confronter les Illuminés pour leurs méthodes de destruction de mondes. Arnim Zola piégea Rogers dans la Dimension Z pendant une décennie, cherchant à révéler les secrets du sérum du Super Soldat. Rogers éleva le fils de Zola, Ian, comme son fils adoptif. Après que Cap s’échappa de la Dimension Z, l’ancien Agent du SHIELD Ran Shen (désormais Clou de Fer) neutralisa la Formule du Super Soldat en Rogers, le faisant vieillir rapidement. Malgré son grand âge, Rogers mena les Vengeurs et Ian Rogers, qu’il croyait mort, contre l’invasion de la Terre par la Dimension Z de Zola.

 

Description physique                                                                                                    

 

 

Taille : 1m88.

Poids : 109kg.

Yeux : Bleus.

Cheveux : Blonds.

Peau : Blanche.

Traits particuliers : Aucuns.

 

 

 

 

 

 

 

Pouvoirs et capacités                                                                                                  

 

Intelligence : Instruit (niveau 3).

Force : Captain America représente le pinacle de la perfection physique humaine. Bien que non surhumain, il est aussi fort qu’un être humain puisse l’être. Il peut soulever (pousser) un maximum de 360 kilos (niveau 3).

Vitesse : Normale (niveau 2).

Résistance : Supérieure (niveau 3).

Projection d’énergie : Nulle (niveau 1).

Aptitude au combat : Maître en combat à mains nues, divers arts martiaux (niveau 7).

 

Pouvoirs physiques surhumains : Aucun.

 

Pouvoirs mentaux surhumains : Aucun.

 

Limites : Captain America est sujet à toutes les vulnérabilités humaines, même si son immunité aux maladies est extraordinaire.

Origine des pouvoirs surhumains :

Autres capacités et talents spéciaux : Captain America a une agilité, une force, une vitesse, une endurance et un temps de réaction supérieur à tout athlète olympique qui a déjà concouru. La formule du Super-Soldat qu’il a métabolisée a amélioré toutes ses fonctions corporelles au pic de l’efficacité humaine. Notamment, son corps élimine la constitution excessive d’acide lactique produisant de la fatigue dans les muscles, lui donnant une endurance phénoménale. Il peut courir à 48 km/h.

 

Captain America maîtrise un grand nombre de styles de combat, y compris la boxe, le judo et son propre style de combat à mains nues acrobatique unique. Il s’engage dans un régime quotidien d’exercices réguliers (y compris aérobic, haltérophilie, gymnastique et combat simulé) pour se conserver en parfaite condition. Captain America est l’un des meilleurs combattants que la Terre a connu.

 

Il est un expert en stratégie de combat, en stratégie militaire, en pilotage et en démolitions. Il de grands talents de survie et acrobatiques. Il parle couramment l’allemand, le russe et peut-être d’autres langues.

 

Grille de pouvoir

1

2

3

4

5

6

7

Intelligence

 

 

 

 

 

 

 

Force

 

 

 

 

 

 

 

Rapidité

 

 

 

 

 

 

 

Résistance

 

 

 

 

 

 

 

Projection d’énergie

 

 

 

 

 

 

 

Aptitude au combat

 

 

 

 

 

 

 

 

Equipement                                                                                                

 

Spécifications du costume : Fabrication pare-balles.

Armement personnel : Captain America porte une seule arme, son bouclier. Disque concave d’un diamètre de 75 centimètres pesant 5,5 kilos, le bouclier est construit dans un alliage unique de vibranium – adamantium. Résultat d’un accident de laboratoire, le bouclier fut fabriqué par le métallurgiste américain Dr Myron MacLain, qui était sous contrat avec le gouvernement américain pour créer une substance impénétrable afin de l’utiliser pour les tanks pendant la Seconde Guerre mondiale. Pendant ses expériences, MacLain combina du vibranium avec un alliage d’adamantium et d’acier sur lequel il travaillait pour créer le bouclier circulaire. MacLain ne fut jamais capable de dupliquer le processus en raison de son incapacité à identifier un facteur encore inconnu qui joua un rôle.

 

Le bouclier a une grande aérodynamique, capable de fendre l’air avec une résistance au vent et une déviation de trajectoire minimales. Sa grande résilience globale, combinée avec sa dureté concentrique naturelle, le rend capable de rebondir sur des objets solides avec une perte minimale de moment angulaire. Il est virtuellement indestructible, résistant à toute méthode de pénétration, à toute température extrême et à toute radiation. Le seul moyen de l’endommager est de modifier ses liens moléculaires en utilisant la seule forme d’énergie qu’il ne repousse pas : psionique.

Armement spécial : Aucun.

Autres accessoires : Tous les Vengeurs portent une carte d’identité officielle qui contient un dispositif de communications miniature.

Moyen de transport : Vedette, vélo aérien, van de combat sur mesure, moto sur mesure, Quinjets des Vengeurs.

 

Seconds rôles                                                                                             

 

Margaret Peggy Carter

Officier de communications avec les Vengeurs.

L’une des plus vieilles amies de Captain America, amoureux pendant la Seconde Guerre mondiale, grande sœur de Sharon Carter.

Apparaît dans Tales of Suspense #77 (mars 1966).

 

 

 

Edwin Jarvis

Majordome/chef du personnel des quartiers généraux des Vengeurs.

Ami de longue date et confident de Captain America.

Apparition dans Tales of Suspense #59 (novembre 1964).

 

 

 

Rachel Leighton (le Diamantin)

Aventurière, ancien agent de la Société du Serpent.

Petite amie de Captain America.

Apparaît dans Captain America #310 (octobre 1985).

 

 

 

Frank « Fabian » Stankowitz

Inventeur, concepteur de gadgets, technicien pour les Vengeurs, ancienne nuisance publique.

Allié de Captain America.

Apparaît dans Avengers #221 (juillet 1982).

 

 

 

Samuel Wilson (le Faucon)

Assistant social/avocat commis d’office.

Ami, confident et ancien partenaire de Captain America.

Apparaît dans Captain America #117 (septembre 1969).

 

 

 

Bernadette « Bernie » Rosenthal

Avocate.

Ancienne fiancée et confidente, aujourd’hui amie de Captain America.

Apparaît dans Captain America #246 (juin 1980).

 

 

 

John Jameson

Pilote, ancien pilote d’essai, astronaute, loup fou.

Allié de Captain America.

Apparaît dans The Amazing Spider-Man #1 (mars 1963).

 

 

 

Dennis Dunphy (Demolition Man)

Ancien catcheur.

Ami, confident et ancien partenaire de Captain America.

Apparaît dans Thing #28 (octobre 1985).

 

 

 

Bibliographie                                                                                              

 

La bibliographie de Captain America est disponible ici.

 

Dessins : Mike Zeck, Jack Kirby, Jack Kirby, Sal Buscema, John Cassaday, Stephen Epting, Mike Deodato Jr., Gus Vazquez, Steve McNiven, Keith Pollard, Kieron Dwyer.

Sources : Manuel Officiel de l’Univers Marvel #2 (février 1983), Manuel Officiel de l’Univers Marvel Edition De Luxe #2 (janvier 1986), Manuel Officiel de l’Univers Marvel Edition Master #2 (1991), Manuel Officiel de l’Univers Marvel Edition Master #14 (1992), Manuel Officiel de l’Univers Marvel : Vengeurs 2004 (septembre 2004), Manuel Officiel de l’Univers Marvel : Age d’Or 2004 (février 2005), Héritage Marvel : Le Manuel des Années 60 (avril 2006), Héritage Marvel : Le Manuel des Années 70 (juillet 2006), Nouveau Manuel Officiel de l’Univers Marvel A-Z Addition #2 (juin 2007), Nouveau Manuel Officiel de l’Univers Marvel A-Z TPB #2 (juin 2008), Vengeurs Rassemblement (juillet 2010).